Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lobby - Page 2

  • Devenir minoritaire sur sa propre terre : on en parle, André Chassaigne ?

    Capture d'écran LCP
    Capture d'écran LCP
    Ça chauffe, en Nouvelle-Calédonie. Officiellement, il s’agit de protester contre le « dégel électoral », déjà évoqué en ces colonnes, grâce (ou à cause duquel) les nouveaux résidents français de ce joyau français de l’océan Pacifique – à ce titre convoité par les Chinois et les Américains – auraient désormais le droit de voter.

    À ce titre, on peut comprendre l’émoi des indépendantistes locaux, craignant d’être submergés par leurs compatriotes de la métropole. Seulement voilà, et ce, comme toujours, la situation est autrement plus complexe, tel que nous le dit Olivier de Lagarde dans sa revue de presse d’Europe 1, ce matin. Citant un magistrat local, interrogé par Le Figaro, ce talentueux revuiste rappelle : « Les émeutiers comprennent une grande majorité de jeunes dont beaucoup de mineurs. Toute une génération de Kanaks déracinés et déchirés entre le monde coutumier avec lequel ils sont en rupture et le monde moderne auquel ils ne sont pas intégrés. Ce sont des gros consommateurs d’alcool et de cannabis. [...] Le noyau dur est constitué d’une trentaine de multirécidivistes et de deux cents activistes qui ont entrainé dans leur sillage leurs frères et leurs amis. C’est de l’opportunisme et non de l’indépendantisme, avec un niveau de violence jamais vu. »

    La colonisation française au banc des accusés ?

    Comme quoi, pis que les ravages réels ou supposés de la colonisation française, il y a encore ceux de la colonisation des esprits ; américaine, celle-là, à base de culture de gangs, d’ultra-violence et de drogue.

    Mardi, à l’Assemblée nationale, le député communiste André Chassaigne, tentant manifestement de faire entendre la voix de la raison, contribuait en fait à brouiller encore un peu plus les cartes : « Ne vous inscrivez pas dans un processus de colonisation qui consiste à mettre en minorité un peuple sur sa propre terre. » Voilà qui est bigrement intéressant ; et ce, à plus d’un titre.

    Lire la suite

  • Robert Fico a t'il été abattu pour ses déclarations concernant le vaccin et les agissements de pustula von der la hyène ?

    Le Premier ministre slovaque évoque la « conspiration von der Leyen-Pfizer »

       par   4 mai 2024

    Le Premier ministre slovaque évoque la « conspiration von der Leyen-Pfizer »

    Le Premier ministre slovaque Robert Fico et le parlement slovaque parlent ouvertement de la « conspiration von der Leyen-Pfizer », le contrat controversé entre la Commission européenne et le géant pharmaceutique. L’accord oblige la Slovaquie – comme tous les autres pays de l’UE – à transférer des millions d’euros à Pfizer d’ici 2026. Il n’y a, a priori, pas d’échappatoire. Mais en raison du changement de gouvernement dans le pays, l’accord est au moins discuté et la nouvelle majorité gouvernementale essaie de trouver un moyen d’en sortir.Des doses de “vaccin” inutiles, des millions d’euros perdus et des victimes par milliers

    Lire la suite

  • Bêtise, couardise, cynisme et barbarie

    You are currently viewing Bêtise, couardise, cynisme et barbarie

    Par Hildegarde

    À Malmö, ville islamisée de Suède (islamisation qui a provoqué le renversement de la politique progressiste citée en exemple durant des décennies) des manifestants exigent l’exclusion d’Eden Golan, représentante d’Israël à l’Eurovision avec une chanson en mémoire des victimes du massacre du 7 octobre.

    Il y a bien longtemps que nous ne nous intéressons plus à ce show vampirisé par la langue anglaise, mais il y a lieu de s’interroger sur la qualité des énergumènes qui piétinent le drapeau israélien…

    Lire la suite

  • Pour les pays du Visegrád, la première menace d’ingérence, c’est… l’UE !

    © Fred Romero/Wikimédia
    © Fred Romero/Wikimédia
    C'est l'histoire de l'arroseur arrosé ! Tandis qu'elle accuse ouvertement la Russie d'ingérence, l'Union européenne se retrouve dans le viseur des pays de l'Est. Un sondage réalisé auprès des pays du Visegrád sur les ingérences étrangères a été commandé par l’Observatoire européen des médias numériques (EDMO) et réalisé en partie par Ipsos, entre fin avril et début mai, auprès de 1.000 personnes de 18 à 65 ans en République tchèque, autant en Hongrie et autant en Slovaquie. La recherche a été menée pour le compte du CEDMO par Ipsos (pour la collecte de données en République tchèque, en Slovaquie et en Hongrie) et par l'Instytut Badań Pollster (pour la collecte de données en Pologne). Outre les questions sur la satisfaction à l'égard du fonctionnement de la démocratie ou sur la volonté de voter aux élections, les sondés ont aussi répondu sur le risque d'influence de la part d'États étrangers et d'institutions internationales.

    Lire la suite

  • EURODEGENERESCENCE !

    17545610.jpeg

    Pieter Kerstens 

    Par curiosité, j’ai regardé l’Eurovision de la chanson ce samedi 11 mai. Hors de la polémique concernant la candidate pour Israël et les diverses manifestations à Malmö, on doit reconnaitre que ce concours était bien organisé et orchestré.

    Quelles chansons et quelles voix ?

    L’Eurovision est avant tout un organisme international chargé, au sein de l’Union Européenne de radiotélévision, de coordonner les échanges de programmes de télévision entre les pays d’Europe occidentale et du Bassin méditerranéen, dont le siège est à Genève.

    Lire la suite

  • La Nouvelle-Calédonie s’embrase car les indépendantistes kanaks refusent que le droit de vote s’étende aux habitants arrivés sur l’île depuis 1998, ils craignent de se retrouver minoritaires

    DÉCRYPTAGE – Les exactions commises dans la nuit de lundi à mardi, sur fond de réforme contestée par les indépendantistes, font craindre au gouvernement un cycle de violences.

    Des maisons brûlées, des voitures calcinées, des tirs à la carabine de chasse contre des gendarmes, des pillages… La Nouvelle-Calédonie s’est réveillée sonnée, mardi, par une nuit de violentes émeutes dans l’agglomération de Nouméa. Au point qu’un couvre-feu la nuit suivante a été décrété et que le gouvernement local a lancé un appel au calme, au moment où l’Assemblée nationale examine, à Paris, une réforme de la Constitution contestée par les indépendantistes. Explications en cinq questions-réponses.

    Lire la suite

  • Humour noir : comment Macron prétend relancer la natalité française

    Humour noir : comment Macron prétend relancer la natalité française

     Le 16 janvier, se disant « interpellé » par le faible taux de fécondité de 1,8 enfant par femme cependant que « le taux de désir d’enfant s’établit à 2,3 », Emmanuel Macron avait déjà évoqué sa volonté de « générer une natalité dynamique » et d’ainsi renverser la tendance puisque, en 2022, l’INSEE n’avait enregistré que 490 973 naissances enfants présentés comme « nés de parents français » contre 626 821 en 2000. Le 8 mai dans le magazine Elle, le même président qui rêve d’envoyer de jeunes Français (et futurs pères) se faire tuer en Ukraine est revenu sur cette situation catastrophique, qu’il impute en priorité au fait que nous aurions « structurellement un problème d’offre médicale » car, a-t-il déclaré, « il ne faut pas culpabiliser celles qui ne veulent pas avoir d’enfants, mais il ne faut pas que la mauvaise organisation de notre société empêche des femmes, des familles d’en avoir si elles le souhaitent ».

    Lire la suite

  • Les Frères musulmans sont-ils installés dans les murs de Sciences Po ?

    ©Celette/Wikimédia
    ©Celette/Wikimédia
    Des agents du Hamas derrière les manifs de Sciences Po ? Ce lundi 13 mai, encore, après plusieurs semaines de tensions, les forces de l’ordre étaient toujours déployées devant le campus de Sciences Po Reims, rattaché à l’institut d’études politiques de Paris. Cette fois-ci, pas de manifestation bruyante aux cris de « Palestine Vaincra » ni de blocage violent mais des barrières et des poubelles devant l’entrée principale. Elles obligent les étudiants, convoqués pour leurs examens, à emprunter une porte latérale. Ce résidu de protestation fait écho aux importantes manifestations qui ont eu lieu au sein de la prestigieuse institution de la rue Saint-Guillaume et de ses campus délocalisés, ces derniers jours. À Paris, des dizaines d’étudiants, drapeau palestinien à la main, ont ainsi à plusieurs reprises réussi à bloquer l’établissement, obligeant la direction à négocier avec eux. Derrière ce mouvement de mobilisation étudiante se cachent plusieurs associations et comités dont certains se retrouvent aujourd’hui soupçonnés de proximité avec les Frères musulmans. L’un d’eux, particulièrement actif ces derniers jours au sein de Sciences Po, Students for Justice in Palestine (SJP), a été fondé par un activiste accusé d’être un « agent du Hamas », rappelle le dernier numéro du magazine Franc-Tireur.

    Lire la suite

  • Guerre en Ukraine : les médias à l’épreuve du réel - JT du lundi 13 mai 2024

    Guerre en Ukraine : les médias à l’épreuve du réel - JT du lundi 13 mai 2024

    A la Une de cette édition, le décryptage de la propagande française sur la guerre en Ukraine et l’exécutif russe… 

    Une nouvelle démonstration de l’incurie de la presse occidentale.

    Lire la suite

  • [EDITO] « Sale Blanc de m… » : Adja Traoré, la nouvelle madone de LFI au langage si fleuri

    Capture d'écran X
    Capture d'écran X
    On a les Jeanne d’Arc que l’on mérite. L’extrême gauche a trouvé la sienne. Jean-Luc Mélenchon écrit, sur X : « La France, c’est elle », relayant une vidéo intitulée « Les vraies reines n’ont pas de couronne ». Le député LFI de l'Essonne, Antoine Léaument, renchérit : « La République, c’est elle » (et pour LFI, la République, c’est bien mieux que la France !). « Si le courage de ses idées et la compréhension du moment a [sic] un visage français, c’est celui de cette femme de conviction », complète le premier, enflammé. « Bravo Madame ! » ajoute, enamouré, le second avec un émoji de circonstance. La députée LFI du Val-de-Marne, Rachel Keke, de son côté, remercie cette « brave femme » de « son courage », qui « montre l’exemple ».

    Lire la suite