Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2018

Éric Zemmour : “Il n’y a plus que des guerres contre le terrorisme !”

Depuis quinze jours, une offensive de l’armée turque est lancée sur le territoire syrien contre les Kurdes. Le président Recep Tayyip Erdogan affirme lutter contre le terrorisme. Met-il en danger ses alliances ?

Pour Éric Zemmour, “il n’y a plus que des guerres contre le terrorisme !” :

Encore une guerre au terrorisme ! Mais pas celle de George W. Bush contre Al-Qaïda après les attentats du 11-Septembre. Ni celle qu’achève en ce moment la coalition occidentale contre Daesh. Pas celle non plus que mena Poutine contre les terroristes tchétchènes. Ou encore celle que conduisent, sans faiblir, les Israéliens contre les “terroristes” du Hamas ou du Hezbollah.

C’est au tour désormais du Turc Erdogan de lancer une offensive d’envergure contre les “terroristes”. Des “terroristes” kurdes qui ne sont terroristes que parce qu’ils luttent pour l’indépendance de leur pays, le Kurdistan, occupé et partagé entre l’Irak, la Syrie et la Turquie. Des terroristes kurdes qui, jusqu’à présent, étaient les fers de lance du combat contre les “terroristes” de Daesh.

Tout le monde est terroriste, chacun à son tour. La guerre tout court n’existe plus. Il n’y a plus que des guerres contre le terrorisme. Les diplomates en perdent leur latin. Ou plutôt leur anglais.

Malgré la neige les Sentinelles veillent à Montpellier

Malgré la neige et la bourrasque peu habituelles à Montpellier, des braves Sentinelles ont tenu à interpeller le gouvernement en marche et les passants le mardi 6 février soir devant la Préfecture afin de dénoncer les projets de la PMA Sans Père dans les cartons de la loi bioéthique soi disant débattue.

6a00d83451619c69e201bb09f10a63970d-800wi.jpg

Il est des principes non négociables et garantir à un enfant le droit d'avoir un père et une mère tant au niveau de la conception que de l'éducation en fait partie. Ce type d'action digne et symbolique sera reconduit régulièrement. Ne Rien Lâcher reste plus que jamais d'actualité.

Le Salon Beige

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/web.html

CONTRE L'UE DES BANKSTERS, MONARCHIE POPULAIRE - 6 février 2018

En Italie les clandestins sont tellement populaires que leur expulsion fait monter les enchères en vue des Législatives

clandestins.jpg

Après que Matteo Salvini,  le secrétaire fédéral de la Ligue du Nord ait assuré qu’il expulserait 500 000 clandestins en cinq ans s’il remporte les élections générales qui se tiendront début mars en Italie, c’est au tour de Silvio Berlusconi de renchérir et de promettre l’expulsion de 600 000 clandestins.

«En Italie, il y a trop d’immigrés clandestins qui se baladent et sèment le désordre, je ne peux plus le supporter», a-t-il lancé  La7, le 23 janvier. «Il y a ceux qui se servent d’avions pour amener des migrants en Italie. Je les utiliserai pour les ramener chez eux», a encore affirmé Matteo Salvini, dans la droite ligne de la politique de La Ligue du Nord.

Au cours de son intervention télévisée, Berlusconi, l’ancien chef du gouvernement a également estimé que nombre de ces réfugiés seraient «prêts à commettre des crimes». Selon lui, seuls 5% des migrants devraient être autorisés à rester «car réfugiés». Et d’ajouter, sans ambages : «Les autres représentent une bombe sociale prête à exploser.»

Le parti de Silvio Berlusconi, Forza Italia, fait partie d’une coalition qui inclue La ligue du Nord et l’héritier du fascisme Fratelli d’Italia, laquelle coalition est en tête des sondages actuellement avec 35% des voix. A 82 ans, Berlusconi est en tête des chefs de file de la coalition avec 17% des intentions de vote. Or, selon les accords internes à ladite coalition, ce sera le parti qui aura recueilli le plus de voix qui désignera son chef de file pour diriger l’exécutif et former un gouvernement.

Matteo Renzi, l’actuel chef d’Etat italien, l’homme des banques comme Macron en France, accumule les mécontentements.

En Italie, cette coalition de la droite avec l’extrême droite montre que l’Italie échappe au terrorisme qui sévit en France contre les identitaires et le FN.  Cette enchère aux expulsions montre que l’afflux de clandestins, en dépit des exhortations du pape qui est allé jusqu’à qualifier Notre Seigneur Jésus-Christ d’immigré, ne fait pas recette dans l’opinion, mais certains sont davantage adeptes de Machiavel que du Christ, semble-t-il: « mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose ». Le cas de la France de plus en plus muselée par les oligarques qui contrôlent et bâillonnent l’information au profit de la Haute finance, n’est donc pas généralisable à l’ensemble de l’Europe de l’Ouest et du Centre, bien que toute l’UE soit dominée par l’OTAN. Le Royaume-uni a su se libérer du diktat européiste pro-immigrationniste avec le Brexit et c’est une coalition de droite  qui dirige l’Autriche avec des identitaires. Plus à l’Est les pays de Visegrad (le groupe des 4: Pologne, Hongrie, Tchéquie et Slovaquie) sont souverainistes et identitaires, quant au président Roumen Radev de Bulgarie il est lui aussi identitaire et eurosceptique, bien que soutenu par le parti socialiste.

Au mois de mars de cette année plusieurs élections en Europe sont à suivre de prés, cela présidentielle de Russie et les législatives d’Italie, notamment.

http://www.medias-presse.info/en-italie-les-clandestins-s...

Véronique Lévy : un juif accompli ne peut être que catholique

De Véronique Lévy, juive convertie (et soeur de BHL) :

6a00d83451619c69e201bb09f1206d970d-800wi.jpg"Que signifie être juif, depuis l'Incarnation du Verbe éternel Jésus Christ... Sinon la fidélité absolue à la Promesse ayant éclairé le peuple de la Première Alliance, scellée dans la reconnaissance du Christ, "l'Oint "de Dieu, Roi de nos coeurs, couronnant cette Espérance dans le Sacrifice Unique et éternel de la Croix. Ainsi, un juif accompli ne peut être que catholique. Sinon, il reste au mieux, dans l'attente et le silence d'une révélation inachevée ; au pire, prisonnier de l'imposture d'une Loi ayant méconnu la Grâce de l'Incarnation du Verbe récapitulant tous les préceptes et commandements en Son Amour. Le mot "juif" ne devrait donc renvoyer qu'aux douze tribus d'Israel et au royaume de Juda d'il y a plus de 2000 ans...et dont certains palestiniens sont les justes héritiers, selon la chair et le sang.

En effet, aujourd'hui, très peu de "juifs" descendent du Roi David, mais d'un peuple d'Europe centrale converti après le moyen âge, bien ultérieurement au christianisme, au Talmud de Babylone ... non au Pentateuque (Thora), qui lui, est un livre Sacré. Les Kazars s'autoproclament fidèles, mais leur légitimité n'est autre que celle qu'ils s'octroient, dans l'allégeance aux sectes talmudique et cabalistique servant leur rêve d'expansion impérialiste économique... confisquant l'universalité du Salut promis par Abraham aux nations païennes, et la dénaturant aux privilèges d'un système de caste, excluant de la Promesse, "ceux qui ne sont pas bien nés": les "goyims".

Et puis il y a le peuple de la Première Alliance, l'aîné bien-aimé d'une "multitude de frères" ... (Il y avait un ''talmud'' contemporain du Christ : C'était la tradition orale de commentaires profonds sur la Parole de Dieu, et il s'est fondu aux Evangiles, comme l'estuaire se jette et se perd dans l'océan de la Révélation.) Ce sont eux, prophètes et patriarches... les anawims... d'Abraham à la Vierge Marie,"nos frères aînés dans la Foi;" eux, dont parle l'Eglise; eux pour qui l'amour de Dieu est sans repentance ... car ils espéraient et annonçaient le Christ.

Aujourd'hui encore, certains attendent de bonne Foi le Seigneur sans Le voir ... Jésus s'adresse à Nathanael en lui disant: "tu es un Vrai israelite ; il n'y a pas de ruse en toi". Je fais donc la distinction, entre le peuple de la Promesse ayant reconnu le Messie dans l'accomplissement des Ecritures et dont le christianisme vient couronner la longue Espérance ... et les pharisiens d'aujourd'hui scrutant les Saintes Ecritures sans Le voir car leur regard et leur coeur s'est égaré à l'ésotérisme et légalisme obsessionnel.. dans l'étude de la Kabbale et du Talmud. ..''vous filtrez le moustique et avalez le chameau' dira Jésus.

Il y a encore les innocents, n'y connaissant rien, victimes des distorsions de leurs frères autoproclamés (les kazars talmudiques), mais dont le coeur reste ouvert pour accueillir la Grâce du Jour de Dieu... et réintégrer le véritable Israel, la Sainte Eglise catholique, de la terre et du Ciel, Corps spirituel de Notre-Seigneur, guettant leur retour avec l'amour et la sollicitude d'une mère : "A Sion chacun dira Mère car en Elle, chacun est né".

Et enfin, les fanatiques et les sionistes ne trahissent-ils pas la Parole de Dieu deux fois ? Dans l'ésotérisme et le légalisme talmudique et cabaliste; dans l'enlisement politique et athée d'une colonisation sanglante. Qu'ils cessent d'agiter le chiffon rouge de l'antisémitisme au nez de ceux qui cherchent la Vérité et dont l'Unique Visage est Celui du Christ! L'amour n'est-ce pas annoncer la Vérité que certains tentent de baïllonner par ce mot ensorcelé: antisémite? Ensorcelé, car source de confusion, de douleur et de culpabilité injustifiée : étymologiquement, être antisémite serait la détestation ethnique de tous les peuples sémites ( donc tous les peuples du Moyen Orient et du Maghreb ). Or il n'en est rien, chez ceux qu'on fustige de cette accusation ... qui souvent d'ailleurs sont eux même des sémites ... ( je pense au peuple palestinien). Mais cette stigmatisation inventée en toute mauvaise foi par une caste de portiers schismatiques (les pharisiens dont se plaignait Jésus), propagée et orchestrée par certains médias, pour culpabiliser le peuple de Dieu, tente d'occulter le mensonge et la manipulation d'un système distordant la Promesse en la défigurant dans une colonisation politique, économique et idéologique. Hélas, entre leurs mains illégitimes, l'universalité de l'Appel de Dieu, proclamé dans les Saintes-Ecritures (déjà chez le prophète Isaie, et dès l'annonce de la Promesse faite par l'Ange à Abraham), s'enlise dans un cosmopolitisme temporel évacuant le Don de la Grâce offrant le Salut à tout homme, jusqu'à l'impur, le dernier, le muet, le meurtrier... converti en Son amour, assis parmi les princes au Royaume de Son Eternité !

Depuis l'Incarnation du Verbe éternel, il n'y a plus d'intouchable ! Mais des sauvés ! Des rachetés au prix de Sa Passion et de Son Sang ! Dénonçant la bêtise d'une légitimité fondée sur la race dont se réclament certains... Car la SEULE et UNIQUE légitimité est celle de la Grâce de la naissance en Dieu, nous couronnant par le baptême, fils et filles, princes et princesses en Son ''Alliance nouvelle et éternelle" annoncée déjà par le prophète Jérémie...nous abreuvant à un Même Corps et à un Même Sang, Celui de jésus-Christ ... à la chambre nuptiale, du Saint Sacrifice de la Messe renouvelé de manière non sanglante. Et, en nous unissant en Lui et par Lui s'offrant au Père, nous brûlons en cette Alliance, tout ce qui n'est pas pour Son Amour... et Son Eternité... Car ... ce qui ne Lui est pas donné entièrement est perdu !

Laissons parler St Paul ... Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit. Ou: Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. Et pardon à ceux que j'aurais pu blesser par ces paroles.. C'est en Sa charité que je bouscule votre froideur [...]"

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/web.html

19:55 Écrit par pat dans actualité, religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Thorez était-il antisémite ? Stalinien, sûrement ! Déserteur, aussi ! Il a été « commémoré » en 2014 ...

2621884179.jpg

Lire aussi dans Lafautearousseau,

regarder la vidéo où il est question de Maurice Thorez et Léon Blum ... 

Le Figaro : Pourquoi Charles Maurras ne sera pas « commémoré »

http://lafautearousseau.hautetfort.com/

19:41 Écrit par pat dans culture et histoire, lobby | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Passé Présent n°183 - L'Iran d'avant

19:33 Écrit par pat dans culture et histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

NICOLAS DUPONT-AIGNAN : « LE PARQUET CONVOQUE UN ÉLU DE LA NATION POUR UN PROPOS POLITIQUE. C’EST EXTRÊMEMENT GRAVE ! »

Nicolas Dupont-Aignan est convoqué, le 7 février, par le parquet au tribunal de Paris pour avoir dénoncé, dans un tweet, lors la campagne présidentielle, un changement de population, et ce, en s’appuyant sur des chiffres.

Réaction du député de l’Essonne au micro de Boulevard Voltaire.

http://www.bvoltaire.fr/parquet-convoque-elu-de-nation-pr...

Atlante - Québec : une fin de semaine active outre Atlantique

tumblr_p3q1o64dQ71rnng97o1_400.png

Communiqué de Atlante Québec :

La fin de semaine du 17 et 18 février aura lieu la première édition de l’évènement militant À l’abordage. Pendant ces deux jours, nous aurons droit à une journée de formation sur le survivalisme avec invité-surprise. Aussi, comme conférencier nous recevrons à Québec, bastion nationaliste, Rémi Tremblay de la Fédération des Québécois de souche qui nous parlera du chanoine Lionel Groulx. Finalement, notre compagnon Alexandre Peugeot nous formera à la pensée nationaliste révolutionnaire québécoise. Il y aura lancement de la librairie militante le Kiosque du Flibustier où vous pourrez vous procurer à prix raisonnable de la littérature orientée.
Plus d'infos sur la FQS cliquez ici

http://synthesenationale.hautetfort.com/

18:00 Écrit par pat dans actualité, divers, international | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

DEBAT DISCORD ECOLOGIE

La bonne nouvelle du soir : Nathalie Kosciusko-Morizet quitte la politique

6a00d83451619c69e201b8d2d7f298970c-800wi.jpgNathalie Kosciusko-Morizet va rejoindre dès février Capgemini à New York et s’occupera de la cybersécurité dans les entreprises. Elle va diriger l’activité Projet et Consulting de la division Cloud Infrastructure et cybersécurité du groupe aux Etats-Unis.

Nathalie Kosciusko-Morizet avait été battue aux élections législatives en juin dernier. Toujours conseillère de Paris – parmi les élus « constuctifs », elle devrait démissionner de ce dernier mandat électif cet été.

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/web.html

Danemark, Allemagne : des résistances au grand remplacement, par Francis Bergeron

grand-remplacement_chard-3.jpg

9045-20180207.jpgOn connaissait la résistance des anciens satellites de l’URSS, et de l’Autriche, face à la politique européenne de grand remplacement. On connaissait les révoltes des partis populistes. Mais voici que les choses bougent en Europe du Nord, très précisément du côté des pays scandinaves qui semblent glisser vers des positions dures. Les Scandinaves ont la réputation de défendre les politiques sociales les plus « avancées », et on pouvait légitimement craindre de les trouver à l’avant-garde du vivre-ensemble. D’autant que la classe politique reste dominée par la social-démocratie, cette espèce de socialisme mou, véritable machine à décerveler.

Et pourtant c’est du parti social-démocrate danois que sont venues certaines réactions virulentes à la déferlante migratoire. En 2016, le Danemark avait accueilli 30 000 réfugiés, pour une population d’environ 6 millions de personnes. En 2017, il n’en a accueilli que 3 500.

On croit rêver devant la modestie de ces chiffres. Mais pour ces socio-démocrates danois, c’est déjà bien trop. Ils constatent qu’en 1980, 1 % de la population danoise était non européenne, ce chiffre étant passé à 8 % actuellement.

Au pouvoir au Danemark, et bousculé sur sa droite par le Parti du peuple danois, le parti social-démocrate a annoncé qu’il entendait tarir l’arrivée d’étrangers, du moins d’étrangers « non occidentaux ». Voilà un tabou que nul n’oserait violer, en France : se lancer dans le tri des réfugiés et ne pas accepter ceux qui ne sont pas issus des pays occidentaux.

Mais ces socio-démocrates danois – décidément en verve – prévoient aussi de plafonner le nombre de réfugiés et surtout de réformer en profondeur le système d’accueil : les candidats au statut de réfugiés, s’ils sont refusés, seront renvoyés chez eux illico. Mais s’ils obtiennent ce statut de réfugié si envié, qu’ils viennent chercher ici, ce n’est pas pour autant qu’ils pourront s’installer au Danemark : ils devront rester dans des centres d’accueil implantés à l’extérieur de l’Europe.

Eviter que les migrants se diluent dans la nature

Ces camps de réfugiés à la charge du Danemark, comme le prévoit la commission européenne, et faits pour accueillir leur quota obligatoire de réfugiés ne seront pas construits en Europe, en Occident, mais dans des régions peu gratifiantes de pays non européens. C’est évidemment la meilleure formule pour éviter que les migrants se diluent dans la nature.

Les Danois sont si inquiets du risque de submersion migratoire, tous partis confondus, à l’exception de quelques groupuscules d’extrême gauche, qu’ils entendent renforcer leur frontière terrestre avec l’Allemagne, pays considéré comme anormalement laxiste.

Or il semble pourtant que la social-démocratie allemande soit à son tour frappée par le syndrome identitaire. L’ancien président social-démocrate, Joachim Gauck, qui a été à la tête du pays ces cinq dernières années avec un soutien rouge-vert, ne vient-il pas d’avouer : « Le multiculturalisme m’effraie », ajoutant « je trouve honteux que certains ferment les yeux sur l’oppression des femmes dans les pays islamiques » ?

Quant au maire de la ville de Cottbus, en Allemagne (100 000 habitants), il vient de déclarer que 3 500 réfugiés pour sa commune, c’était trop, et de proclamer, avec un soutien massif de ses administrés, le gel de l’accueil. Contre l’Union européenne, contre l’Etat fédéral.

Francis Bergeron

Article repris du quotidien Présent

https://fr.novopress.info/209467/danemark-allemagne-des-r...

12:41 Écrit par pat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Une étudiante américaine menacée d’expulsion pour ne pas avoir le voile !

kathy-zhu_f003a1667b2fc4a79bfc94fe8c1cf1740ef63271.jpg

ÉTATS-UNIS (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) : 
En effet, le 1er février à l’université de Floride Centrale la journée mondiale du hijab a eu lieu. Elle était organisée par des volontaires de la Muslim Student Association. Il se trouvait un stand d’essayage de hijabs dans le campus pour je cite « d’éduquer les membres de l’université sur la signification et l’importance du hijab » et pour « éduquer ».

Lorsque Kathy Zhu s’est vue proposer de porter le hijab, elle a répondu « Non, merci », puis a pris en photo le stand en tweetant « Il y a un stand « Essaye un hijab » sur le campus de ma fac. Donc maintenant, vous êtes en train de nous dire que c’est juste un accessoire de mode et pas un symbole religieux ? Ou bien vous tentez d’habituer les femmes à être opprimées par l’islam ? »

C’est alors qu’un appel à l’expulsion a alors été lancé. Une membre de l’association posté je cite « TWITTER, FAIS CE QUE TU SAIS FAIRE. Faisons expulser cette fille ». Le message a été relayé par des milliers de personnes et l’université a reçu plusieurs courriels de plaintes .

Kathy a finalement obtenu gain de cause auprès de son université.

les étudiantes ayant participé à la campagne agressive sont rentrées sur le banc des accusés pour harcèlement en ligne et donc de violation des règles de conduites de l’université.

Lire la suite

Scandale : la photo de sa fille handicapée utilisée pour promouvoir l'avortement

6a00d83451619c69e201b8d2d7e845970c-120wi.jpgNatalie Weaver est la maman de Sophia, une petite fille atteinte du syndrome de Rett. Extrêmement rare, le syndrome de Rett est une maladie génétique qui se développe chez le très jeune enfant, principalement la fille, et provoque un handicap mental et des atteintes motrices sévères.

Natalie Weaver tombe un jour par hasard sur une photo de sa fille, utilisée pour promouvoir l'avortement. Sur Twitter, elle réagit :

"Cette fois, c'est trop. Cette personne n'a pas le droit d'utiliser la photo de ma fille pour promouvoir quelque chose d'aussi horrible".

Suite à la découverte de cette photo, Natalie Weaver a mobilisé l'ensemble de ses abonnés pour la faire disparaître le plus rapidement possible. Si dans un premier temps Twitter osait répondre à la maman que le tweet en question ne violait pas son règlement, celui-ci a finalement décidé de suspendre le compte de la personne à l'origine du post.

Depuis la naissance de Sophia, sa maman se bat pour l'insertion des enfants malades dans la société. Celle-ci souhaite avant tout montrer que malgré leurs différences, les enfants handicapés ont besoin de notre amour et méritent d'être traités comme tous les enfants. Natalie partage d'ailleurs régulièrement des photos de Sophia entourée de ses parents et de ses frères et soeurs. Des clichés pleins de tendresse qui émeuvent tous les internautes et qui prouvent que la famille de Natalie est une famille comme toutes les autres malgré le handicap de la petite fille.

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/web.html

LA GENÈSE PHILOSOPHIQUE DU CLIVAGE GAUCHE / DROITE | QUELQUES BASES

Hubert de Mesmay invité par Martial Bild au zoom de TV Libertés

Acheter le livre en ligne cliquez ici

Bulletin de commande cliquez là

2017 12 autopsie pub.jpg

Trump et Macron à Davos : deux visions du monde

davos-trump-macron-588x330.jpg

Par Jean Goychman, Conseiller Régional Maine-et-Loire 

Le Forum mondial de l’économie de Davos s’achève. Quels enseignements et quelles conclusions en tirer ? Cette réunion annuelle à laquelle tout ce qui compte (ou croit compter) à la surface de la planète se fait un devoir de s’y montrer. Certains le font avec une certaine discrétion, d’autres d’une manière très ostensible. L’essentiel étant d’y être.

Des avis partagés

Les commentaires des journalistes sur le Forum de Davos sont rarement unanimes. De fait, chaque commentaire reflète un peu la conception que son auteur se fait de l’évènement. On peut y voir une version « grand public » des conférences du Club des Bilderberg, mais cela entraîne inévitablement sur le terrain du complotisme, mot redouté de tous les « bien-pensants ». On peut également le considérer comme une sorte de rendez-vous de la bienfaisance, qui permettrait aux puissants de ce monde d’échanger avec les humanistes soucieux du devenir de l’Homme et de la planète… Pour ma part, je pense que c’est incontestablement un grand rendez-vous mondialiste. Je le situe dans la lignée du colloque de Walter Lipmann, le précurseur en 1938, puis la Société du Mont Pellerin en 1946, suivie du Club des Bilderberg en 1954, et enfin le Forum de Davos, inauguré en 1971, juste deux ans avant la naissance de la Commission Trilatérale en 1973.

Des centres de réflexion convergents dans leurs objectifs

Tous ces « think-tanks » participent de la même idée, mais différent quelque peu sur les moyens de parvenir à réaliser leur objectif. En clair, il s’agit d’assurer au plan mondial la primauté de l’économie sur le politique. Ceci ne se fera que s’il existe une autorité mondiale, sorte de « gouvernement » dont les membres ne seront naturellement pas élus, mais se coopteront au sein d’un groupe auquel l’accès sera volontairement limité. Le fondateur du Club des Bilderberg, David Rockefeller, n’en a jamais fait mystère depuis plus de 25 ans. Le Forum de Davos est, sans l’avouer explicitement, dans la même lignée. La Commission Trilatérale, très influente au niveau de la Commission Européenne (puisque beaucoup de commissaires participaient à ses travaux) a continuellement « orienté » les travaux de Davos, notamment sur la généralisation des zones de libre échange, processus par lequel un monde globalisé devrait apparaître. Le problème essentiel auquel les tenants de la mondialisation – qui veulent installer ce gouvernement mondial – doivent faire face est le manque d’engouement des peuples envers une autorité qui ne pourrait que les priver de leur souveraineté. Feu Peter Sutherland, pilier du Forum de Davos, n’a pas ménagé ses efforts pour tenter de convaincre les gens qu’elle n’était qu’une illusion.

Un nouveau clivage mondial apparaît

Après la « guerre froide » de la seconde moitié du XXème siècle, une nouvelle ligne de fracture est en train d’apparaître dans le monde. Nous avons d’un côté une sorte d’élite mondialisée qui tire profit du libre échange généralisé, de la disparition des frontières et des mouvements migratoires et de l’autre, des peuples qui voient avec effroi leurs conditions de vie se détériorer. Les classes moyennes, issues du fameux ascenseur social que les démocraties avaient réussi à mettre en place ne fonctionne plus aujourd’hui. Le Forum de Davos met ce nouveau clivage en évidence.

Emmanuel Macron incarne cette élite mondialisée de la finance et du libre échange. Il prône habilement la souveraineté européenne, ce qui est un moyen de faire disparaître celle des nations qui constituent cette Europe. Il emploie le slogan « France is back », ce qui ne veut strictement rien dire, mais qu’il faut interpréter comme un signal donné à l’élite pour dire que la voie est libre aux investissements étrangers. Il tient un discours en anglais (la langue de Davos à 95%) devant un public conquis d’avance et enchaîne sur un discours en français, dans lequel il veut rassurer les français, et uniquement eux, sur ses intentions. En clair, cela s’appelle un double-langage.

De son côté, Donald Trump, qui a compris d’où venait le vent qui menaçait les mondialistes, prononce un discours très souverainiste, commençant par réaffirmer la supériorité du système américain et de la nation américaine, qu’il résume dans les mots « America first ». On peut noter que Trump n’emploie pratiquement jamais le terme « États-Unis » pour parler de son pays, mais celui d’« Amérique ». Cela marque son ancrage historique par un rappel de la « Doctrine de Monroe » (de fait, la doctrine de Monroe est antimondialiste car elle s’oppose à toute ingérence étrangère dans la politique américaine et constitue la base de l’isolationnisme américain. En clair, que chacun se débrouille…) qui établit d’une manière incontestable la souveraineté de l’Amérique et du peuple américain sur le continent.

On constate une TOTALE OPPOSITION AVEC LE PRINCIPE MÊME DE LA MONDIALISATION que certains commencent à appeler « globalisation ». Notons également que Trump conçoit que chaque chef d’État d’un pays souverain fasse de même et défende les propres intérêts de son État et de son peuple.

Le grand retour des peuples

De fait, Donald Trump inscrit son discours dans la Charte des Nations Unies de 1946 (avant que l’ONU devienne mondialiste) et fait également référence à la « Charte de la Havane » qui jetait les bases d’un commerce équitable entre les nations, les importations et les exportations devant s’équilibrer. Ce discours, qualifié de « populiste » par ses adversaires, trouve cependant un écho de plus en plus visible. Il suffit de regarder en Europe pour voir que beaucoup de peuples désirent reprendre en main leurs destins respectifs et croient de moins en moins à la construction européenne telle qu’elle est orientée. Ils tiennent à garder leur souveraineté et le contrôle de leurs frontières. On voit également que, en plus des États-Unis, la Chine et la Russie tiennent a peu près le même discours.

L’offensive du FMI et la future « guerre des monnaies »

Emmanuel Macron le sait. Et c’est bien la raison pour laquelle il lance la proposition d’un FMI qui devrait contrôler la monnaie mondiale. Jusqu’à présent, ce rôle est dévolu de facto à la Réserve Fédérale américaine et au dollar, et ce depuis 1971, lorsque l’abandon de la convertibilité de cette monnaie avec l’or a permis à cette dernière d’imprimer de la monnaie papier sans limite.

Emmanuel Macron sait parfaitement également que la Chine, la Russie, l’Iran et quelques autres pays tentent de faire émerger une autre monnaie internationale, afin de payer les transactions pétrolières. Or, la Chine est le premier importateur pétrolier du monde et c’est donc le dollar qui est directement menacé. De son coté, le FMI essaye de pousser en avant une autre monnaie, qui serait basée sur un panier de devises, et dont il exercerait le contrôle. Cela permettrait au fameux triptyque mondialiste (FED – FMI – Banque Mondiale) de garder la main.

Quel résultat pour la cuvée « Davos 2018 » ?

Ce Forum permet de constater, année après année, que la ligne de fracture entre les tenants du mondialisme et ceux du maintien de la souveraineté des États-nation apparaît de plus en plus nettement.

Et le problème risque de se compliquer singulièrement pour les mondialistes en raison de la montée en puissance de pays comme la Chine et la Russie, bien décidés à ne pas céder aux sirènes de la globalisation.

Jean Goychman 28/01/2018

Source : Minurne

https://www.polemia.com/trump-et-macron-a-davos-deux-visi...

Le Far West (Ouest américain) | Au cœur de l’histoire | Europe 1

08:50 Écrit par pat dans culture et histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Levée d'immunité parlementaire pour des commentaires laissés sur Facebook

6a00d83451619c69e201bb09f0d922970d-800wi.pngSteeve Briois, député du Front national au Parlement européen, qui fait l'objet d'une plainte pour « injures publiques envers un particulier ». Le Parlement européen a levé (à mains levées) son immunité parlementaire.

Un des conseillers municipaux de Hénin-Beaumont, dont Steeve Briois est le maire, lui reproche d’avoir laissé sur page Facebook des commentaires jugés injurieux. C’est le même conseiller, qui lui reprochait l’installation d’une crèche dans la mairie.

Steve Briois déplore :

« La justice française se ridiculise : on demande la levée de mon immunité pour des commentaires sur un Facebook dont je ne suis ni le rédacteur ni le directeur de la publication ». « Je vais évidemment gagner ce procès, mais on voit la priorité de la ministre de la Justice qui ferait mieux de s'occuper de l'explosion de l'insécurité dans notre pays. »

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/web.html

Parution début mars du premier tome des Mémoires de Jean-Marie Le Pen

27545446_1839750939380117_2476313932718033220_n.jpg

On en reparle... 

06:37 Écrit par pat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

ALEXANDRE DEL VALLE : « LES DJIHADISTES FRANÇAIS QUI VONT REVENIR VONT CONTINUER À NUIRE »

Que faire des djihadistes français désirant rentrer en France ? La France doit-elle intervenir pour ses ressortissants qui seront condamnés à mort ? Est-il vrai qu’il est impossible de s’assurer de la sincérité du repentir d’un djihadiste ? Que va-t-il se passer lorsque sortiront de prison les djihadistes arrivés en fin de peine ?

Alexandre Del Valle tente de répondre à ces questions.

Que faire des jihadistes français qui désirent rentrer en France ?

La question est très compliquée. Deux questions se posent. La première, la loi permet-elle de les condamner une fois rentrés ? Et la seconde, devons-nous les aider à rentrer ?
Il y a ceux qui sont en train de rentrer et qu’on ne peut pas empêcher de rentrer. On va devoir les traiter. On ne pourra pas les mettre trente ans en prison. Dans un pays démocratique, on ne peut pas mettre quelqu’un en prison sans preuve manifeste de ses actes.
Ceux pour qui nous avons une connaissance de leurs actes parce qu’ils ont été attrapés par les Kurdes, par les forces syriennes, irakiennes, ou autre, et qui nous sont remis par la Justice ou que l’on veut réclamer, là c’est un autre problème. Soit ils seront jugés sur place et certains seront même condamnés à mort. Dans ce cas-là, des forces de la culpabilisation et du multiculturalisme vont dire que c’est scandaleux de les laisser se faire tuer là-bas, même légalement. Soit, nous arrivons à les rapatrier et nous aurons des éléments pour les juger. Mais, pourrons-nous rapatrier des gens qui auront commis sur places des délits extrêmement graves ou des homicides? Les pays qui attraperont des jihadistes qui ont coupé des têtes ne les laisseront pas partir en France.
On va donc retrouver soit des gens extrêmement rusés que nous ne pourrons pas déradicaliser, soit des gens contre lesquels nous n’aurons pas assez de preuves pour les mettre hors d’état de nuire. Et nous ne pourrons pas les déchoir de leur nationalité s’ils n’ont pas au moins une double nationalité.

La Garde des Sceaux a néanmoins déclaré que si une condamnation à mort était prononcée contre un ressortissant français en Irak ou chez les Kurdes, la France interviendrait…

 

Je ne suis même pas sûr qu’elle le pense. Aujourd’hui, le grand drame depuis la fameuse loi Badinter qui avait été votée suite à une plaidoirie de Badinter. Il disait « même un violeur ou un type qui a fait quelque chose de monstrueux ne mérite pas la peine de mort ».
On est encore aujourd’hui dans cette optique. On n’est pas prêt de revenir en arrière.
Au moment de l’abolition de la peine de mort, on disait que même un violeur d’enfant ou l’être le plus abject ne méritait pas la mort. Je ne vois pas aujourd’hui qui que ce soit faire marche arrière. C’est presque quelque chose d’aussi puissant que l’avortement.
Aujourd’hui, on ne peut pas revenir ni sur l’abolition de la peine de mort ni sur l’avortement.
On est donc condamné à l’hypocrisie. Je suis persuadé que cette ministre de la Justice, de même que les ministres de l’Intérieur, des affaires étrangères et même le président de la République, même s’il le pense comme Hollande l’avait d’ailleurs dit en privé, doivent probablement se féliciter s’il y a des exécutions extras judiciaires sur place soit par nos missiles, soit par des gouvernements locaux. Mais, en fait, il ne faudra pas que cela se sache.
En revanche, s’il y a une condamnation légale à mort qui est prononcée dans ces pays, nous serons pratiquement obligés de faire croire qu’on veut leur rapatriement et qu’on veut commuer leur peine de mort en autre chose. Sinon, cela voudrait dire qu’on légalise le retour de la peine de mort. On est donc condamné à être hypocrite et à laisser faire tuer des jihadistes ou à les tuer nous-mêmes par des missiles sans aucun jugement et sans que cela soit officiel. Ce sera des accidents, des dommages collatéraux ou à notre insu.

Le journaliste David Thomson a déclaré dans Le Figaro qu’il était impossible de s’assurer de la sincérité du repentir d’un jihadiste…Partagez-vous cette opinion ?

Quelqu’un qui a étudié la pensée islamique, sans même forcément avoir été sur place, sait qu’il y a toujours eu la fameuse takia des chiites. La takia vient du chiisme, ce n’est pas sunnite. C’était un principe de survies en milieu hostile.
Chez les sunnites, cela s’appelle la ruse de guerre.
On peut aller très loin dans le mensonge quand c’est dans le but d’étendre ou de protéger l’islam ou du jihad qu’il soit offensif ou défensif. Sur ce point, il y a une très grande tradition et qui est difficile à déradicaliser. Ce droit au mensonge absolu peut aller jusqu’à jurer le contraire de ce qu’on est, avoir l’air rasé, fumeur de joints, buveur d’alcool, mangeur de porc. Une fille peut faire croire qu’elle est devenue tout à fait opposée au voile. La fameuse jihadiste bretonne d’origine alsacienne König récemment arrêtée par les Kurdes fait croire qu’elle est devenue moderne. Elle a jeté volontairement son voile en disant qu’elle ne demande plus à être voilée. Elle est en train de pratiquer une ruse de guerre et prépare son atterrissage en France. Elle pourra dire lorsqu’elle sera interrogée par les juges en France « Déjà là-bas, j’avais demandé à enlever mon voile dès que j’ai été libéré par les kurdes, car lorsque j’avais mon voile, j’étais prisonnière ».
Ils ont une capacité à mentir que tous les spécialistes connaissent, le droit de la ruse absolue.
Cela explique l’attitude du double jeu des terroristes soi-disant déradicalisés, mais aussi le double jeu d’un Tariq Ramadan ou des islamistes soft qui font croire qu’ils sont pour la laïcité et pour la République. Ils signent même des tribunes avec Edgar Morin en disant « vive la laïcité » , alors que toute leur idéologie, celle des Frères musulmans, est tournée contre la laïcité.
Dans l’islamisme jihadiste comme dans l’islamisme soft, les deux étant islamistes, je ne parle pas des musulmans modérés, il y a cette tradition de duplicité et de ruse de guerre qui n’est pas un péché dans cette mentalité puisque c’est pour le bien de l’extension de l’islam.

Il y a deux dangers latents. Ceux qui ont été emprisonnés avant le départ et ceux qui l’ont été à leur retour.
Que va-t-il se passer lorsqu’ils sortiront de prison ?

Il y a ceux qui vont sortir, parce qu’ils ont pris des peines courtes. D’un point de vue du droit, on ne peut pas faire autrement. Aucun chef d’accusation ne permet de susciter ou motiver trente ou quarante ans d’emprisonnement. On ne peut pas faire autrement sauf si on essaie de les éliminer sur place ou d’empêcher qu’ils reviennent.
Nous allons donc avoir un potentiel, même s’ils ne reviendront pas tous, de revenants entre 700 et 2000 pour la France et entre 3000 et 5000 pour l’Europe. Certains vont continuer le jihad toute leur vie et d’autres sont déjà allés en Libye, en Irak ou au Yémen en partant de Syrie.
En revanche, ceux qui vont revenir vont continuer à nuire. C’est une certitude, c’est comme les violeurs d’enfants, la plupart récidivent.
D’autres sont frustrés et enragés comme des bêtes, car ils n’ont pas pu partir. On les a préventivement emprisonnés, on leur a mis des bracelets ou on les a empêchés de partir. Lorsqu’ils sont mineurs, on les a mis hors d’état de nuire. On a empêché leur départ vers la Turquie et vers la Syrie en coopération avec les polices européennes et turques.
Aujourd’hui, on a les revenants enragés qui veulent continuer le combat pour compenser les pertes territoriales de Daech en Syrie ou en Irak et ceux qui ne peuvent pas revenir, car ils n’ont pas pu partir. Ceux-là ils sont encore plus enragés parce qu’ils étaient prêts à agir et on les a frustrés. Ils sont dans des prisons surpeuplées en contact de délinquants. Je vous laisse imaginer ce que devient un être humain qui sort d’une prison où il faut se battre tous les jours pour survivre, pour ne pas se faire brûler à la cigarette, se faire piquer son repas ou se faire violer dans les douches.
Je ne veux pas faire le gauchiste ou le politiquement correct, mais c’est une question d’humanité.
Les prisons en France, c’est pratiquement Midnight express. C’est absolument l’horreur pour certaines d’entre elles. La personne que vous mettez dedans ressort bien pire.
Nous sommes donc absolument certains que les revenants ou les pas revenants qui n’ont pas pu partir sont des bêtes enragées qui vont récidiver et continuer à œuvrer à la radicalisation d’autres personnes en plus de mettre en œuvre leur propre radicalisation.
Les psychosociologues en face de qui on les met pour les déradicaliser sont désormais totalement discrédités. Prenez Dounia Bouzard par exemple, elle a été bernée par la fille dont elle se vantait d’avoir œuvré à la déradicalisation. La déradicalisation est un échec total. Malheureusement, je ne vais pas faire l’apologie de cette voix, mais je vais vous dire ce que pense un général algérien que j’ai écouté récemment sur la radio publique algérienne:  «  un bon terroriste est un terroriste mort ».
C’est un peu ce que pensent les Russes. Je ne dis pas que c’est ce que je préconise et ce que je pense. On ne peut pas le faire, car nous sommes dans un État de droit.
Mais aujourd’hui, la meilleure chose est assurément qu’ils ne reviennent pas.

http://www.bvoltaire.fr/djihadistes-francais-revenir-cont...