Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

économie et finance - Page 3

  • Le libéralisme oui - mais pas les libertés (texte de 2014)

    Abasourdi par le climat des affaires et les interdits citoyens qui se multiplient, le citoyen lambda - qui en démocratie (mais y sommes-nous encore ?) est la base de la société - se demande désormais au quotidien si le libéralisme, qu'il tient pour une des valeurs républicaines, a aujourd'hui un soupçon de réalité. En opérant certaines distinctions, par exemple, entre libertés et libéralisme. Les libertés ont dorénavant la portion congrue. Mais le libéralisme est plus florissant que jamais…

    Lire la suite

  • Budget : l’UE s’inquiète d’une dérive des déficits en Franc

    La Commission européenne appelle à surveiller la dette de quatre pays à moyen terme : la France, l’Italie, la Lituanie et la Slovaquie.

    La Commission européenne s’est inquiétée mercredi de l’impact des mesures de relance sur les finances publiques dans quatre pays de la zone euro, dont la France et l’Italie, craignant une dérive de leurs déficits au-delà de la crise sanitaire.

    L’Express

    https://www.tvlibertes.com/actus/budget-lue-sinquiete-dune-derive-des-deficits-en-france

  • François Huguenin : Le libéralisme d'aujourd'hui a expulsé de la politique la notion de bien » (texte de 2014)

    Le libéralisme oui - mais pas les libertés.jpeg

    François Huguenin s'est signalé par plusieurs ouvrages d'histoire des idées. Il est l'auteur d'une Histoire de l'Action française, publiée en poche (collection : Tempus) qui fait autorité. Il vient de publier une Histoire intellectuelle des droites (2013), toujours en collection Tempus. On ne peut pas passer sous silence sa superbe anthologie-intitulée Les voix de la foi et sous-titrée Vingt siècles de catholicisme par les textes, dont nous avions déjà entretenu les lecteurs de Monde et Vie. C'est en chrétien qu'il se prononce ici sur l'épineuse question du libéralisme : mondialisé.

    Lire la suite

  • Ils prônent « les valeurs de la vaccination » et s’en mettent plein les poches !

    syringe-4966959-1280-845x475.jpg

    Je ne cesse de le dire : on vit vraiment une époque formidable. Tenez, rien que ce matin, les nouvelles les plus « époustouflifiantes » se bousculent au portillon rien que sur le sujet de la vaccination.

    On apprend, ainsi, que le gouvernement, ayant passé une commande de 90 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 à plusieurs fournisseurs, se voit contraint d’affronter une opinion habitée par le doute et de lutter contre les « fake news » qui pullulent sur la Toile. Or, les contestataires ont une tête penseuse, une dénommée Kim Glow, à laquelle ledit gouvernement « hésitait ce week-end à [lui] répondre, avant de renoncer ».

    Lire la suite

  • OUI à la réouverture de TOUS les COMMERCES dès le 27 novembre. Laissez-nous travailler !

    4013613144.jpg

    Patrick Binder

    Les lecteurs de Synthèse nationale, en particulier ceux d'Alsace dont il fut longtemps conseiller régional, connaissent Patrick Binder. Celui-ci dirige une entreprise de restauration, la "Brasserie du Rhin", et l'an dernier, à l'occasion de notre Rendez-vous Bleu Blanc Rouge, il s'occupait justement du banquet amical du samedi soir qui rencontra un vif succès. Il est donc bien placé pour attirer l'attention des pouvoirs publics sur la situation catastrophique que subissent les artisans et les commerçants actuellement. Il vient de publier une lettre ouverte à cet effet que nous reprenons bien volontiers sur ce site.

    R.H. 

    Lire la suite

  • « Ces vaccins efficaces uniquement contre la chute de la bourse !! » L’édito de Charles SANNAT

    Mes chères impertinentes, chers impertinents,

    Comme vous le savez, je dis depuis des mois, en fait depuis le début de cette crise sanitaire, qu’il faut guetter les marqueurs de fin de crise et ils ne sont pas très nombreux.

    Il y a :

    1/ Une prophylaxie efficace, comprenez un médicament qui marcherait vraiment dans tous les cas. L’hydroxie-chloroquine semble faire du bien (et en tous cas ne pas faire de mal quoi qu’en disent certains) mais elle ne permet pas semble-t-il de mettre fin à l’épidémie ni se soigner dans tous les cas.

    Lire la suite

  • [vidéo] GAFAM : les grands gagnants du confinement

    GAFAM

    Cette semaine dans C’est Cash, Estelle Farge et Olivier Delamarche s’intéressent aux entreprises à qui la crise semble clairement profiter : les GAFAM.

    Le deuxième confinement, en vigueur depuis le 30 octobre dernier, a contraint les commerces et les rayons vendant des produits dits «non essentiels» à fermer. Face à ces restrictions, les consommateurs se tournent vers internet pour consommer ce qu’ils ne peuvent plus acheter ailleurs. Amazon, qui a vu son chiffre d’affaires grimper de 37% au troisième trimestre de 2020, prévoit des ventes comprises entre 112 et 114 milliards de dollars d’ici la fin de l’année. Ces chiffres montrent que la tendance est à la digitalisation de l’économie, mais peut-on envisager que cette crise sanitaire bouleverse définitivement nos modes de consommation ?

    Il semble acquis aujourd’hui que les GAFAM sont les grands gagnants de la crise liée au Covid-19.

    https://fr.novopress.info/219640/video-gafam-les-grands-gagnants-du-confinement/

  • Les deux faces du libéralisme (texte de 2015)

    Les deux faces du libéralisme.jpeg

    Près d'une centaine de personnes ont assisté le 5 décembre dernier à la conférence organisée à Montpellier à l'occasion de la sortie de La gauche du capital de Charles Robin. Sans surprise, le NPA a dénoncé une « bouillie confusionniste »

    L'auteur de La gauche du capital a grandi dans un quartier populaire de Béziers, où les garçons ont généralement le choix entre le rugby et le rugby Frondeur, il a choisi la philosophie et la boxe ! Tant mieux la philosophie y a gagné un cogneur, qui sait viser juste et droit.

    Lecteur attentif et curieux, toujours un œil qui traîne sur les dernières nouveautés d'éditeurs dissidents, webradios improbables, fanzines et webmagazines mauvais genre, l'ami David L'Épée a, le premier, dans ces colonnes (Éléments n°146, janvier-mars 2013), entrevu chez Charles Robin un jeune penseur en rupture de ban idéologique. À 26 ans, l'élève de Jean-Claude Michéa, qui a milité pendant quelques années au Nouveau parti anticapitaliste (NPA) d'Olivier Besancenot, venait de publier à compte d'auteur son mémoire universitaire sous le titre Le Libéralisme comme volonté et comme représentation. Enthousiaste, le collaborateur d'Eléments avançait alors à propos de ce jeune Biterrois inconnu : « S'il est vrai que la valeur des idées se reconnaît à l'engouement qu'elles suscitent chez les plus jeunes, tout laisse à croire que les thèses de Michéa ont de l'avenir. Non content d'être souvent lu ces dernières années par la jeune génération, il a trouvé en la personne de Charles Robin, doctorant de 26 ans à Montpellier, un successeur enthousiaste. » Deux ans plus tard, à l'heure où le même Charles Robin fait paraître aux éditions Krisis La gauche du capital, sans doute l'essai le plus percutant qu'on ait pu lire depuis bien longtemps, l'intuition de David L'Épée prend des airs de prémonition.

    Lire la suite

  • Un nouveau front, poujadiste ?, par Michel Corcelles.

    L’establishment est ébran­lé : de crise sani­taire en menace sécu­ri­taire, de mon­tée du chô­mage en pau­pé­ri­sa­tion, le sys­tème et son socle idéo­lo­gique sont sou­mis à rude épreuve.

    Dans un tel contexte peut paraitre déri­soire la réflexion sur un phé­no­mène daté et contem­po­rain d’une socié­té que moder­ni­té et post moder­ni­té sem­blaient avoir défi­ni­ti­ve­ment enter­ré : le pou­ja­disme. Et pourtant !

    Le Mou­ve­ment des gilets jaunes a été qua­li­fié de « pou­ja­diste » , terme com­mode pour dési­gner tout mou­ve­ment des classes moyennes infé­rieures trop liées au « sys­tème » pour bas­cu­ler dans un gaucho/syndicalisme post mar­xiste mais suf­fi­sam­ment mar­gi­na­li­sé par le « sys­tème » pour bas­cu­ler dans une contes­ta­tion vio­lente. Une révolte « petite bour­geoise » pour reprendre la ter­mi­no­lo­gie léni­niste, située à l’intersection des artisans/commerçants, des lais­sés pour compte de la socié­té d’abondance et, pour l’avoir consta­té sur les ronds-points « des petits blancs déclas­sés » avec en prime une domi­nante rurale.

    Lire la suite

  • Zoom – Pierre-Henri Leroy – Système monétaire : les banksters en prison !

    Il y a dix ans, la crise des subprimes a donné lieu à une création monétaire sans précédent, en grande partie détournée par des intérêts privés. Depuis, les banquiers bénéficiaires ont conservé leurs immenses privilèges et poursuivent leurs activités spéculatives en augmentant l’endettement non productif. Conséquences de cela : vassalisation des Etats, gâchis écologique et chômage de masse.
    Pourquoi les banques ne s’intéressent plus aux particuliers au profit exclusif des grands groupes ? Pourquoi ces grands groupes sont dispensés de payer les impôts ?
    Face à ce système financier dévoyé par la mégalomanie, la cupidité et l’irresponsabilité des grands banquiers, Pierre-Henri Leroy, l’auteur de « La conjuration bancaire », propose le retour à une vraie séparation des fonctions bancaires, système en vigueur sous les 30 glorieuses.


    https://www.tvlibertes.com/zoom-pierre-henri-leroy-systeme-monetaire-les-banksters-en-prison