Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

culture et histoire - Page 6

  • Hannah Arendt, Le mensonge en politique

    Hannah Arendt, Du mensonge en politique (questions sur un extrait)

    L'auteur :

    Née en Allemagne, dans une famille juive, Hannah Arendt (1907-1975) s'inspire des bouleversements du XXème siècle pour fonder sa réflexion. Fuyant in extremis l'Allemagne nazie, exilée en France, puis aux Etats-Unis, influencée par Heidegger et Jaspers, liée à Walter Benjamin, cette femme, que l'on redécouvre aujourd'hui en France, nous a laissé une œuvre puissante, où le politique reprend ses droits.

    image_0931521_20201010_ob_387a1f_du-mensonge-a-la-violence-2-51442.jpgL'oeuvre : Hannah Arendt propose une réflexion générale sur le politique, à travers ses concepts fondamentaux. Elle étudie le rôle du mensonge et des techniques d'intoxication, et la manière de les combattre. Elle développe sa réflexion sur la notion de violence, sur les relations entre une structure étatique et les formes de contestation qui peuvent s'y opposer : la désobéissance civile, dont elle montre le développement aux Etats-Unis, et son importance à côté des voies classiques de recours et de contestation ; la violence des révoltes, dans les pays gouvernés par un régime totalitaire où se développe la bureaucratie.

    Quatre textes majeurs, proposant des analyses qui s'appuient aussi bien sur la tradition philosophique que sur l'actualité de notre temps - y voisinent Platon et un rapport du Pentagone -, enracinent ainsi une réflexion brillante dans le terrain des préoccupations contemporaines.

    Extrait : 

    "Il faut nous souvenir, quand nous parlons de mensonge, et particulièrement du mensonge chez les hommes d'action, que celui-ci ne s'est pas introduit dans la politique à la suite de quelque accident dû à l'humanité pécheresse.

    Lire la suite

  • Un autre juin 1940 par Georges FELTIN-TRACOL

    Costa-185x300.jpgLes éditeurs « installés » ne pourraient plus sortir des romans dont l’intrigue, y compris fictive, risquent de contredire la bienséance mémorielle et le dogmatisme historique officiel. C’est le cas pour L’appel du 17 juin d’André Costa paru à l’automne 1980.

    Navigateur, pilote automobile et historien à ses heures perdues, André Costa (1926 – 2002) a dirigé L’Auto-Journal, le fleuron du groupe de presse de Robert Hersant entre 1950 et 1991. Sa passion pour les sports mécaniques en fait un journaliste féru d’essais des nouveaux modèles automobile. Souvent présent aux courses motorisées en circuit fermé ou en rallye, il écrit des ouvrages spécialisés (Les roues libres). Il se distingue aussi par L’appel du 17 juin, un brillant récit uchronique.

    Le point de divergence se rapporte à la poursuite de la guerre du côté français malgré la « Débâcle » (1). À peine le cabinet du Maréchal Pétain constitué, « le général de Gaulle avait tout d’abord prévu de repartir vers la Grande-Bretagne à bord de l’appareil qui l’avait amené la veille. Le général Spears qui opérait la liaison entre Churchill et le gouvernement français l’encourageait vivement à ne pas demeurer plus longtemps en France […]. L’avion décolla vers 9 heures du matin mais de Gaulle demeura à terre, en dépit des supplications véritables de Spears (p. 31) ».

    Lire la suite

  • Romain Guérin présente "La Chorale des Cadavres" dans VIVE L'EUROPE, avec Daniel CONVERSANO

  • La Petite Histoire : René Fonck, l’As des as de la Grande guerre

    Sa carrière est phénoménale. Engagé dans l’aviation balbutiante des débuts de la Grande guerre, René Fonck va rapidement se distinguer et empiler les victoires comme les médailles sans que rien ne semble pouvoir l’arrêter. Grâce à une discipline irréprochable, une visée aiguë et une précision au tir sans pareille, il développera sans propre technique et réalisera des exploits forçant l’admiration de ses contemporains. Au total, entre 1914 et 1918, il affichera 75 victoires confirmées, mais sans doute bien plus encore ce qui le placerait largement au-dessus du célèbre Baron Rouge. Ainsi a-t-il donné ses lettres de noblesse à l’aviation française, malgré des origines modestes, et le tout sans une égratignure s’il vous plaît !


    https://www.tvlibertes.com/la-petite-histoire-rene-fonck-las-des-as-de-la-grande-guerre

  • Louis de Bonald, un moderne anti-moderne

    Louis de Bonald, un moderne anti-moderne.jpegÀ en croire Robert Spaemann, ancien professeur de philosophie à l'Université de Munich, Louis de Bonald nous a joué un drôle de tour. Ce chantre de la contre-révolution, alter ego de Joseph de Maistre serait, en fait, un moderne qui s'ignore.

    Iconoclaste, propre à réveiller certains de leur endormissement, cette thèse a été défendue en 1951, devant un jury universitaire, par Robert Spaemann, alors âgé de 25 ans, mais déjà rempli de promesses. Pas plus le jeune thésard de l'époque que le retraité d'aujourd'hui ne voyait en Bonald un adversaire à abattre. Bien au contraire, c'est avec sympathie que Spaemann abordait l'écrivain français, sympathie d'autant plus manifeste qu'il partage avec lui une aversion pour les présupposés philosophiques de la Révolution française. Ce spécialiste de philosophie morale est considéré dans son pays comme un aristotélicien de renom. Comme philosophe et comme chrétien, il s’est également attaché au rapport entre la foi et la raison. Aujourd'hui encore, Robert Spaemann, proche du pape Benoît XVI, est un défenseur farouche de la messe traditionnelle.

    Lire la suite

  • Blaise Pascal dans tous ses états

    Blaise Pascal dans tous ses états.jpegL'historien Yves Chiron publie une biographie novatrice de l'auteur des Pensées et des Provinciales. On y découvre un Blaise Pascal plus complexe et complet que ce qu'en laisse connaître son image traditionnelle.

    Spécialiste confirmé de l'histoire religieuse, Yves Chiron aurait pu aisément tracer un portrait de Biaise Pascal centré sur la seule question du jansénisme et de sa défenses des messieurs de Port-Royal. L'exercice a été tenté de nombreuses fois avec succès et n'aurait finalement pas apporté grand chose au lecteur.

    Lire la suite

  • L’opération perverse de TF1 contre les écoles cathos tradi

    Le journal de 20h de TF1 – une puissante institution – a ouvert le feu il y a quelques jours sur les écoles hors contrat catholiques traditionnelles.

    Ces « écoles libres » (c’est-à-dire libres du bourrage de crâne que veut faire le Régime actuel) ont de plus en plus de succès, pour des raisons de niveau scolaire et d’épanouissement des enfants mais surtout de niveau moral et de programmes rationnels.

    Les journalopes du premier gros média de France ont produit un petit documentaire (visible en fin d’article) fait pour inquiéter et susciter l’approbation du peuple concernant la prochaine répression des écoles catholiques.

    « D’autres mouvements interpellent [sic] »,  des écoles « peuvent devenir clairement nocives pour les enfants » annonce solennellement la présentatrice…

    Lire la suite

  • Bernard Lugan : « La colonisation est une idée de la gauche universaliste ».

    Avec Bernard Lugan, auteur de« Esclavage, l’histoire à l’endroit » sur Sud Radio avec André Bercoff.


    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2020/10/08/bernard-lugan-la-colonisation-est-une-idee-de-la-gauche-univ-6268473.html

  • En vente à la Librairie de Flore.

    3795001252.35.jpghttps://www.librairie-de-flore.fr/pro…/lepopee-de-la-vendee/

    Autour de 1830, un gentilhomme vendéen confie ses souvenirs sur la Révolution et les guerres de Vendée. Fidèle serviteur du roi Louis XVI, le comte de La Helgue est aux Tuileries le 10 août. Avec les siens, il échappe de justesse aux massacres de Septembre. Au mois de mars 1793, les paysans de sa paroisse d’Anjou viennent lui demander de prendre leur commandement.
    Son épopée s’identifie donc avec celle des guerres de Vendée, et sa plume enlevée témoigne au cœur des violences de la Révolution de cet esprit français qui fait tout le charme du XVIIIe siècle. Elle dépeint des manants prenant les armes pour défendre leur foi, leurs familles, leurs libertés et leur terre, illustrant la force d’âme de ces paysans et gentilshommes, unis dans une même résistance héroïque à la régénération totalitaire imposée par la Convention, fidèles à Dieu, fidèles au Roi.

    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2020/10/08/en-vente-a-la-librairie-de-flore-6268477.html#more