Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

actualité - Page 15

  • L’euro n’explosera pas car l’Allemagne vient de faire la paix avec la BCE

    Pour le moment, les autorités politiques allemandes ont sifflé la fin de partie et il a été demandé à la Cour constitutionnelle de trouver les plans d’aides de la BCE parfaitement compatibles avec la constitution allemande.

    Il faut dire que côté calendrier, ce n’était pas franchement terrible, puisque, l’Allemagne vient de prendre pour 6 mois, la présidence de l’Union Européenne.

    Il se pourrait donc, finalement, que les tensions germanico-reste de la zone euro soient reportées d’environ 6 mois, ce qui nous laissera le temps, tranquillement, de laisser le temps au temps pour que la crise sanitaire cesse, et que l’on se demande qui va payer les coûts de la crise, et comment…

    Charles SANNAT

    Non, l’euro n’explosera pas, l’Allemagne fait la paix avec la BCE

    Le contentieux entre la Cour constitutionnelle allemande et la Banque centrale européenne a pris fin. Les députés allemands ont finalement donné leur blanc-seing aux programmes d’aide de la BCE. La juridiction suprême allemande avait entamé un bras de fer avec la Banque centrale européenne, menaçant de faire exploser toute la zone euro.

    Lire la suite

  • Ce serait presque à mourir de rire ! Les "mal-généreux" de l'Ocean Viking attaqués par "leurs" migrants" !

    État d'urgence sur l'Ocean Viking, en proie à des troubles sécuritaires

    Bagarres, tentatives de suicide, menaces physiques envers l'équipage : la tension est devenue telle, à bord de l'Ocean Viking, que le navire humanitaire qui a recueilli 180 migrants en Méditerranée s'est déclaré vendredi en "état d'urgence", et réclame... un débarquement "immédiat" ! Une première !

    Lire la suite

  • Et si nous vendions du vent pour alléger la dette ?

    la-joconde-portrait-de-monna-lisa-de-vinci-grand-457x475.jpg

    Notre dette va atteindre 140 % de notre PIB en 2024, selon Le Figaro. Après cette date, elle risque de grimper à un rythme faible, mais régulier, le déficit restant autour de 3 % du PIB. Certes, le Japon est à 230 % du PIB depuis près de vingt ans sans connaître de difficultés économiques particulières autres qu’une croissance molle. Il se finance sans aucun problème à des taux négatifs. Mais c’est le seul exemple de ce type. Lorsqu’une dette dépasse les 130 % du PIB, en général, les taux d’intérêt flambent, entraînant une cessation de paiements. Si la BCE n’intervenait pas, l’Italie et la Grèce, qui sont respectivement à 130 % et 180 %, emprunteraient au-delà de 5 % et feraient faillite. C’est ce qui est arrivé au Liban et à l’Argentine. Dans ces deux pays, les importations sont bloquées, les programmes sociaux abandonnés, la misère s’étend au point que les populations ont faim. Inadmissible, au XXIe siècle.

    Lire la suite

  • Macron a tort : la rentrée ne sera pas difficile, mais apocalyptique

    degringolade pp.jpg

    Par Marc Landré *

    Emmanuel Macron l’avait déjà laissé entendre le 14 juin, lors de sa dernière adresse télévisée à la nation. « Notre pays va connaître des faillites et des plans sociaux multiples en raison de l’arrêt de l’économie mondiale », avait prévenu le chef de l’État, en appelant déjà à une « reconstruction économique » de la France et promettant de « tout faire pour éviter au maximum les licenciements ». Ce vendredi, dans son interview à la presse régionale, il a été encore plus clair : « la rentrée sera difficile et il faut s’y préparer ». Pronostiquer qu’elle sera  « difficile » est au mieux un euphémisme, au pire une lapalissade. La rentrée de septembre, de l’avis de tous les experts, va être bien pire, c’est-à-dire apocalyptique. En réalité, comment pourrait-il en être autrement, tant la déflagration économique que la France endure est d’une violence inédite ? Les Français - qui dans leur grande immense majorité ont été pour l’heure épargnés par les conséquences de la crise sanitaire - ne s’en rendent pas compte mais l’horizon est des plus sombres, pour ne pas dire des plus noirs.

    Lire la suite

  • ILS DÉNONCENT LE RACISME SYSTÉMIQUE DE LA FRANCE – Les Reportages de Vincent Lapierre

  • La France a besoin d’une révolution conservatrice !

    nouveauchef-1024x456.jpg

    Il y a deux idées aussi fausses l’une que l’autre : la première est que la droite et la gauche n’existent plus, la seconde est que les premiers ministres de M.Macron seraient « de droite ». La vraie coupure entre la droite et la gauche ne réside pas dans l’appartenance à un parti qui est situé d’un côté ou de l’autre, mais dans une opposition constante depuis la Révolution entre le conservatisme et le progressisme. La vraie droite est conservatrice, et peut se vouloir réactionnaire. La vraie gauche est progressiste et peut se vouloir révolutionnaire. Lorsque des gens qui se disent de droite en arrivent à faire lentement et en douceur ce que la gauche fait brutalement et rapidement, ils mentent évidemment : il sont de gauche. Bien sûr le mot « progressiste » est à relativiser. Une « avancée » peut être une amélioration mais aussi la présentation avantageuse d’une décadence. Le conservateur, c’est-à-dire l’homme de droite est celui qui trie systématiquement les changements nécessaires pour conserver l’essentiel et rejette ceux qui sont superflus voire néfastes. Dès le début de ce clivage, la droite voulait conserver la monarchie et le pouvoir du roi. Elle savait parfaitement que les privilèges devenus injustifiés, que la confusion dans l’organisation du Royaume, et l’anarchie de ses finances ne pouvaient durer. Pour autant, elle ne voulait ni la république, ni la destruction de l’Eglise. Le mouvement sinistrogyre de la période révolutionnaire de 1789 à 1794 a correspondu à la victoire constante et de plus en plus sanglante du « progressisme ». L’égalité civile s’étendait à la politique et abordait le social. Le mouvement s’arrêta à ce point lorsqu’on revint du suffrage universel de 1793 au suffrage censitaire et qu’on ne suivit pas la « conspiration des Egaux » de Babeuf qui mettait fin à la propriété privée des moyens de production.

    Lire la suite

  • Alain de Benoist vous empêchera de vous endormir ! 3/3

    Alain de Benoist vous empêchera de vous endormir !.jpeg

    Dans un tel contexte, le risque est grand de voir disparaître avec le temps toute vision du monde organisée : l'éclatement nihiliste de toutes les valeurs et de toutes les perspectives ne s'explique pas seulement par l'évolution du cours social et culturel de l'Occident, mais trouve aussi sa source dans la difficulté à rassembler les efforts menés dans chaque domaine pour faire vivre la pensée. Descartes, en son temps, pouvait à la fois révolutionner la philosophie, les mathématiques et l'optique, et, par ses recherches, donner de la sorte une unité et une direction au travail de la pensée. Aujourd'hui, le plus exceptionnel des érudits se sent lui-même perpétuellement dépassé par l'immensité du champ de ce qu'il ignore, et les connaissances les plus extraordinaires suffisent à peine à tisser des liens entre différents domaines. Mais ce travail est indispensable, et il nous faut des érudits du niveau d'Alain de Benoist pour le faire avancer.

    Établir une synthèse est un acte de création

    Lire la suite

  • Alain de Benoist vous empêchera de vous endormir ! 2/3

    Alain de Benoist vous empêchera de vous endormir !.jpeg

    Ce qui a pu contribuer à choquer certaines bonnes âmes, indépendamment des raccourcis qui ont été donnés de sa pensée et de la partialité pure et simple de biens des commentateurs, c'est tout simplement que, chez Alain de Benoist, toutes les questions méritent d'être posées. Ce ne sont pas les réponses qui suscitent la défiance, car, encore une fois, elles sont toujours très nuancées, et devraient donc de ce fait, dans la plupart des domaines, susciter un relatif consensus. Mais on n'est tout simplement plus habitué, en France, à entendre certaines interrogations formulées on pense plus commode de ne plus s'interroger sur ce qui fait vraiment problème, de peur d'avoir à en tirer des conclusions susceptibles de miner l'optimisme ambiant; on applique en tout et pour tout la politique de l'autruche, certains que le wishful thinking nous prémunira contre toutes les difficultés - et à force de se répéter qu'il n'y a pas de mur, on en vient à se persuader qu'il sera inutile de chercher le moyen de le contourner. Chacun peut donc continuer en paix de vaquer à ses occupations (qu'il s'agisse de briguer des postes et des honneurs, de gagner un statut - universitaire ou autre -, c'est-à-dire en somme de participer comme les autres au grand jeu de la consommation…).

    Lire la suite

  • Alain de Benoist vous empêchera de vous endormir ! 1/3

    Alain de Benoist vous empêchera de vous endormir !.jpeg

    Un livre sur l’évolution du christianisme, un essai sur l’identité, plus les deux volumes de « C’est-à-dire », qui réunissent des entretiens et des témoignages sur les grands enjeux théoriques, politiques et culturels de la fin du deuxième millénaire… Alain de Benoist est entré en 2007 avec une brassée d’analyses et de réflexions propres à nous laisser pour de longs mois l’esprit en éveil. Nous en aurons besoin ! Invitations à la lecture par Paul Masquelier

    Si Critiques-Théoriques, par son ampleur, sa profondeur de vue et sa richesse philosophique, restera probablement comme l'ouvrage théorique majeur d'Alain de Benoist - et comme son opus de référence, où l'auteur synthétise le mieux les différents aspects de sa pensée et en explicite les fondements premiers -, les deux épais volumes de C'est-à-dire (350 pages chacun !) en constituent quant à eux l'incontournable pendant journalistique et politologique. Ce monumental recueil rassemble une quantité exceptionnelle d'entretiens, de témoignages et de débats, publiés essentiellement entre le début des années 1990 et le milieu des années 2000, dans des revues françaises, mais aussi très souvent dans des revues étrangères. Une bonne partie des textes est donc inédite en français - et certains d'entre eux sont même inédits tout court, puisque destinés à des publications collectives qui n'ont pu voir le jour, ou se sont vus finalement censures par les revues qui les avaient commandés (sous la pression inquisitrice de la police médiatique de la pensée ou tout simplement par dogmatisme idéologique). Quand on voit la qualité des textes qui se sont ainsi trouvés relégués au fond d'un tiroir, soustraits à la lecture du public pour des années, et qui nous seraient même restés définitivement inconnus si la parution de ce livre n'était venue leur donner enfin une première vie, on ne peut que désespérer de l'incurie de tous ceux qui directement ou indirectement, ont choisi par bêtise ou par confort de renoncer à ces publications dans leurs colonnes...

    Lire la suite

  • La LDNA veut la dissolution de l’Eglise catholique après paiement de réparations

    Après les manifestations antiracistes à Paris, la Ligue de défense noire africaine ne dit pas son dernier mot. Elle veut cette fois, la dissolution de l’Eglise catholique en guise de “réparations”.

    (…) C’est dans un second tweet que la Ligue de défense noire africaine, qui assure « défendre les droits des Afrodescendants et des Africains », affiche réellement ses intentions. « Mais bientôt viendra le jour où la LDNA obtiendra des réparations justes pour toutes les atrocités commises et permises par la France, sur nos ancêtres », commence-t-elle. Ce groupuscule ultra-black le planifie déjà : « Même le Vatican, l’Eglise catholique, devra passer à la caisse et être dissoute après le paiement des réparations », espère-t-il.

    Lire la suite sur TVL