Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

actualité - Page 11

  • Drogues et dépressions : le revers du culte de la réussite

    Drogues et dépressions  le revers du culte de la réussite.jpegIls ont tous le même visage, lisse et souriant un teint halé et des lèvres sensuelles, sont toujours photographiés auprès des attributs de la réussite sociale : voiture de sport piscine, dans des lieux réservés à la jet-set. Et ça se termine souvent très mal La pharmacie de l'homme branché regorge de Prozac pour suppléer à la baisse de l'élan vital…

    L’observateur des sociétés occidentales ne peut ignorer l'inquiétante omniprésence des symptômes dépressifs massifs. La marchandisation des technologies de « bien être », le recours au psy, le « coaching », l'édition de guides para-médicaux, la demande massive de pilules miracles pour un « bonheur sur ordonnance », manifestent le développement croissant d'un secteur économique et social consacré exclusivement au traitement du stress, du mal-être et de la dépression.

    Lire la suite

  • En pleine pandémie, l’Union européenne ouvre les négociations d’adhésion de l’Albanie et de la Macédoine du Nord

    En pleine pandémie, l’Union européenne ouvre les négociations d’adhésion de l’Albanie et de la Macédoine du Nord

    Mardi 24 mars, lors d’un conseil des affaires générales réunissant les ministres des affaires européennes de tous les Etats, les Etats membres de l’Union européenne ont donné leur feu vert à l’ouverture de négociations d’adhésion de l’Albanie et la Macédoine du Nord.

    Le gouvernement français a soutenu cette décision. Elle devrait être formellement confirmée jeudi 26 mars lors du Conseil européen des chefs d’Etat et gouvernement.

    Lire la suite

  • Pendant la pandémie, l’immigration continue

    pandemie-coronavirus-immigration-continue-588x330.jpg

    Par Paul Tormenen, juriste ♦ Afin d’enrayer la propagation du coronavirus par la circulation des individus, la fermeture des frontières extérieures de l’Europe et des contrôles plus stricts aux frontières nationales ont été annoncés récemment. Ces annonces, si elles peuvent être à première vue rassurantes, ne doivent pas cacher la réalité : les entrées légales et illégales en Europe et en France continuent, crise sanitaire ou non.
    Alors que la période de confinement ne doit durer que quelques semaines, le gouvernement vient de prolonger de six mois les autorisations de séjour sur le territoire aux extra-Européens et applique un régime d’exception aux demandeurs d’asile.

    L’illusoire fermeture des frontières

    Les frontières extérieures de l’Europe

    Les médias ont largement relayé l’annonce par la Commission européenne de la fermeture des frontières extérieures de l’Europe. Cette décision, aussi spectaculaire soit-elle, de « fermeture » prise le 16 mars « pour au moins 30 jours » est toute relative. Si un contrôle systématique aux différents points des frontières extérieures de l’Europe est bien prévu, les extra-Européens munis d’un titre de séjour sont, selon la décision de la Commission européenne, et quoi qu’en dise le ministre français de l’Intérieur, toujours autorisés à entrer sur le territoire européen (1). Des refus d’entrée peuvent être prononcés si les résidents de pays tiers présentent des symptômes de maladie ou une menace pour la santé publique.

    Lire la suite

  • Nationalisme : « les supermarchés basculent vers 100 % de fruits et légumes français »

    Résultat de recherche d'images pour "fruits et légumes"

    La crise du coronavirus a le mérite de remettre certaines pendules à l’heure.

    Par exemple :

    « Les grandes surfaces alimentaires répondent à l’appel de Bruno Le Maire. Le ministre de l’Economie a demandé ce mardi aux enseignes de la grande distribution de s’approvisionner auprès des agriculteurs français, pénalisés par la fermeture des marchés annoncée lundi par le Premier ministre. Les enseignes avaient déjà pris, lundi, devant la FNSEA un engagement dans ce sens. Elles vont plus loin. […]
    Dans tous les hypers et supermarchés, l’origine France sera mise en avant.
    « Toutes les chaînes sont en train de passer à un approvisionnement français. Les produits étrangers qui sont présents en rayon seront écoulés mais après il n’y aura pas d’approvisionnement hors de France », résume la Fédération du commerce et de la distribution, qui souligne le maintien de prix accessibles. […] » (sources les Echos)

    http://www.contre-info.com/

  • Un ultimatum des illusionnistes

    6a00d8341c715453ef0240a51ae617200b-320wiVers 22 heures ce 26 mars, une opposition très dure, au sein du conseil européen qui s'est formalisée au grand jour. Le gouvernement illusionniste siégeant à Rome, annonçait un veto à un projet de conclusions provisoires de la réunion des 27 États Membres.

    Bien plus, le même pays, ce peuple frère, durement frappé, relèverait à ce titre d'une solidarité sanitaire. Or, les traités européens, et on peut regretter leur faiblesse, n'ont jamais envisagé un tel domaine. En réalité, le pouvoir politique qui prétend parler son nom demande aujourd'hui la mise en place sous 10 jours d'un dispositif d'ordre monétaire. Ce qui est tout à fait autre chose, et qui ne soignera aucun malade entre Domodossola et Lampedusa.

    Lire la suite

  • Covid-19 : la résistance de la France d’en bas, par Ivan Rioufol

    aides-soignants.png

    Ils sont nombreux, les petits, les obscurs et les sans-grades, qui luttent à main nue contre le coronavirus. Ils font partie, avec le corps hospitalier et médical, de ces braves qui maintiennent la France debout. Ce sont ces oubliés et ces modestes qui gèrent les magasins d’alimentation, transportent les marchandises, nettoient les villes, assurent la sécurité, font respecter la loi. Si ceux-ci venaient à réclamer leur “droit de retrait”, pour protéger leur vie, l’Etat ne tiendrait plus qu’à un fil. Les Français applaudissent avec raison, chaque soir à 20 heures, les médecins et leurs équipes. Mais qui songe vraiment aux caissières, aux éboueurs, aux facteurs, aux policiers et à tous ces anonymes qui n’ont pas rejoint les “planqués”?

    Lire la suite

  • Matteo Salvini furieux contre l’Union européenne: « Ce n’est pas une « Union », c’est un repaire de serpents et de chacals. Nous devons d’abord vaincre le virus, puis repenser l’UE. Et s’il le faut, nous disons au revoir »

    L’ancien ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini a fait part de sa colère contre l’UE et sa gestion de la crise actuelle sur Twitter : « Dégoût et mépris pour cette Europe. Il a fallu 15 jours pour évaluer si, qui et comment aider. Des génies. Alors que des gens meurent. Ce n’est pas une « Union », c’est un repaire de serpents et de chacals. Nous devons d’abord vaincre le virus, puis repenser l’UE. Et s’il le faut, nous disons au revoir. Sans remerciements. Mais allez vous faire f… ». Via Fdesouche

    https://www.tvlibertes.com/actus/italie-matteo-salvini-furieux-contre-lunion-europeenne-ce-nest-pas-une-union-cest-un-repaire-de-serpents-et-de-chacals-nous-devons-dabord-vaincre-le

  • Entretien avec Romain Bertrand responsable des jeunes de l'Action française Lyon par le Cercle Richelieu.

    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2020/03/27/entretien-avec-romain-bertrand-responsable-des-jeunes-de-l-a-6224149.html

  • Sur le blog de Michel Onfray, au sujet d’Agnès Buzyn : « Trahison ? Haute trahison ? Haute cour de justice ? Quand sera venue l’heure des bilans, ceux qui auront failli auront des comptes à rendre ».

    Buzyn, sa vie, son œuvre

    En publiant un article (le 17.III.2020) sur elle, le journal Le Monde vole au secours d'Agnès Buzyn, ex-ministre de la santé qui a quitté le bunker du commandement général alors que, selon ses propres aveux, la guerre était certaine, qu'elle ferait quantité de morts et qu'elle se disait la seule à le savoir!

    Or, les Français ne sont pas débiles: ils savent que ce qui s'écrit dans un journal se discerne bien plutôt entre les lignes que dans ce qui s'y trouve explicitement écrit.

    Quelques phrases retiennent donc mon attention dans ce publireportage qui sauve (un peu) la dame et accable (beaucoup) Macron et les siens, comme si elle n'en avait jamais été. D'abord cette entrée en la matière: "Je me demande ce que je vais faire de ma vie." Ensuite, le plat de résistance: "Je n’ai plus de boulot." Enfin, le dessert, c'est une interrogation de la journaliste: "Si elle est encore à ce poste en 2022 et que Macron échoue, confie-t-elle à des proches, que restera-t-il de sa réputation?" Pauvre petite fille riche...

    Détaillons...

    Lire la suite

  • Les forces de l’ordre menacent de ne plus contrôler le confinement

    Les forces de l’ordre menacent de ne plus contrôler le confinement

    L’ensemble des syndicats de police, tous grades confondus, a lancé un “avertissement solennel” au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner où l’on peut lire:

    « Si les moyens de protection font défaut dans les services, les policiers ne feront que les missions réellement urgentes et ne procéderont plus au contrôle du confinement. »

    En clair, les forces de l’ordre veulent notamment des masques pour être protégées du virus, faute de quoi elles cesseront de contrôler que la population respecte bien le confinement.

    Lire la suite