Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'information nationaliste - Page 11

  • Vous avez dit peuple ! Quel peuple ?

    838_beaujeanasterixhistoire-1-1-1200x675.jpg

    Le billet de Patrick Parment

    Il aura fallu ce genre de traumatisme pour voit surgir tous les miasmes que nos sociétés d’abondance secrètent. Avec pour toile de fond un individualisme forcené conséquence de la société de consommation et apparue au lendemain des années 1960. Les Trente Glorieuses ont consacré ce modèle et Mai 68 en fut le révélateur. Dans la France d’après guerre, il y avait encore de vraies solidarités au sein du peuple pas encore phagocyté par le modèle bourgeois. Mais celui-ci a fini par s’imposer avec la prise de pouvoir par De Gaulle et ses sbires. Jusqu’à Georges Pompidou, on peut avancer qu’il y avait un peuple français. C’en est fini avec Valéry Giscard d’Estaing – archétype du modèle bourgeois -  mais paradoxalement c’est à l’ère Mitterrand que l’individualisme prendra son essor avec sa cohorte d’intellectuels des broussailles et leur fascination pour l’American Way of Life et les théories libérales. Faut-il rappeler que c’est Laurent Fabius qui a ouvert les vannes de l’enrichissement boursier !

    Lire la suite

  • « Ce que vingt ans d’immigration massive ne sont pas parvenus à faire, le coronavirus l’a fait !

    On ne voit pas souvent Patrick Buisson dans les médias, ce qui donne tout son prix à ses rares apparitions. La droite hors-les-murs n’a pas pour autant pris la clef des champs, mais en ces temps de confinement elle nous offre un moment de respiration intellectuelle et de liberté de ton.

    https://www.lesalonbeige.fr/ce-que-vingt-ans-dimmigration-massive-ne-sont-pas-parvenus-a-faire-le-coronavirus-la-fait/

  • Philippe de Villiers : “Le nouveau monde est en train de mourir du coronavirus”

    Depuis son Aventin vendéen, où il se trouve confiné comme le reste du pays, Philippe de Villiers analyse la signification profonde de la crise du coronavirus. Pour le fondateur du Puy du Fou, cette épreuve sonne le glas du mythe de la “mondialisation heureuse” et du nouveau monde, et le retour du “carré magique de la survie”, frontière-souveraineté-localisme-famille.

    Lors de la campagne des élections européennes de 1994, vous évoquiez avec Jimmy Goldsmith la nécessité de la “démondialisation” et critiquiez le libre-échangisme mondial. L’actualité, avec la pandémie du coronavirus, vous donne-t-elle raison ?

    Lire la suite

  • Un autre mensonge anti-Trump des médias au sujet du coronavirus

    1532F6T4R3U7M9P-gg120-800x445.jpg

    La presse de grand chemin allemande a orchestré une nouvelle campagne mensongère contre le président Trump, relayée par les médias étrangers anti-Trump. Elle a prétendu qu’il voulait acheter derrière le dos du gouvernement allemand une société nommée Cure Vac, qui développe un vaccin contre le coronavirus.

    Les faits sont pourtant clairs : le président américain n’a fait qu’inviter le directeur général de Cure Vac à Washington pour s’informer de ses recherches, ce qui a entraîné la rage des dirigeants allemands, furieux de constater une fois de plus que Trump se préoccupe plus du bien des ses concitoyens qu’eux de celui des leurs.

    Il a fallu que la société Cure Vac démente par « twitter » le mensonge des médias, qui avait déjà été repris sans honte par les ministres des affaires étrangères, de l’économie et de l’intérieur Maas, Altmaier et Seeehofer.

    https://www.achgut.com/artikel/das_maerchen_vom_boesen_trump_und_dem_impfstoff_klau

    Traduction (Claude Haenggli) :

    «  Pour le dire encore une fois clairement : Cure Vac n’a reçu aucune offre du gouvernement des États-Unis ou d’une organisation lui étant affiliée, que ce soit avant, pendant ou après la réunion de travail à la Maison-Blanche du 2 mars. Cure Vac dément toutes les accusations de la presse. »

    Claude Haenggli, 18.03.2020

    Source(s): Les Observateurs.ch

    https://www.alterinfo.ch/2020/03/19/un-autre-mensonge-anti-trump-des-medias-au-sujet-du-coronavirus/

  • Nicolas Bay : « Face à cette crise sanitaire majeure, l’Union européenne se révèle absente et incapable d’apporter une protection »

    bay-1-845x462.png

    Il y a 25 ans, les accords de Schengen instauraient la libre circulation des personnes au sein des pays européens de « l’espace Schengen ». Cet anniversaire a été annulé en raison de la crise sanitaire qui sévit en Europe et dans le monde.

    Nicolas Bay, député européen, revient sur la suppression  des frontières, constituant « l’un des éléments de protection », face à une pandémie.

    Au micro de Boulevard Voltaire, il dénonce par ailleurs la défaillance et les incohérences du gouvernement français dans la gestion de la crise du Covid-19.

  • Paru sur le site Marcelle, entretien avec celui qui est au cœur des polémiques : Didier Raoult.

    https://marcelle.media/

    Le portait du Pr Didier Raoult paru dans Marcelle il y a une semaine a explosé tous nos compteurs (plus de 100 000 lecteurs). Plus surprenant encore, il n’a donné lieu à aucune polémique. Le chercheur est actuellement au cœur de tous les débats pour la solution thérapeutique qu’il préconise. Hier matin, le Canard Enchaîné titrait même sur les menaces de mort dont il a fait l’objet. D’où cet exercice de questions-réponses auquel le virologue aujourd’hui le plus célèbre de la planète a bien voulu se plier car il connaît bien et depuis longtemps les journalistes qui le questionnent.

    Vous avez fait savoir mardi que vous ne participeriez plus aux réunions du comité scientifique qui conseille nos autorités sur la conduite à tenir face à l’épidémie, pourquoi ?

    Je n’ai pas deux heures à perdre dans des discussions qui ne vont pas à l’essentiel. Ici, nous sommes submergés de travail, nous sommes submergés par les résultats des tests et les données de nos patients. Un tiers de nos 75 lits d’hospitalisation est renouvelé tous les jours, nos équipes sont mobilisées H24… C’est cela qui m’importe, pas les causeries où il ne faut surtout froisser personne.

    Lire la suite

  • Autriche: les centres de demandeurs d’asile se remplissent alors que le pays n’accueille officiellement plus de migrants

    En Autriche, comme en Allemagne, et contrairement à ce que dit le gouvernement, on accueille de nombreux nouveaux migrants… et ce pendant le confinement. Alors qu’officiellement, l’Autriche n’accueille plus de migrants, les centres de demandeurs d’asile se remplissent.

    Les migrants désormais accueillis dans le confinement

    Leoben – La population autrichienne est confinée chez elle depuis une semaine et demie et ceux qui peuvent faire du télétravail sortent peu de chez eux, le pays tourne au ralenti mais il faut bien accueillir les réfugiés nouvellement arrivés.

    Néanmoins cet accueil signifie aussi pour les migrants un « accueil dans le confinement » auxquels ils sont bien évidemment soumis, comme le rappelle aujourd’hui Kurt Wallner, maire social-démocrate de Leoben (Styrie), dans un communiqué de presse destiné à rassurer la population qui s’inquiétait de ce que 150 réfugiés soient prochainement installés provisoirement dans les locaux d’un ancien magasin de bricolage :

    « La ville de Leoben a été informée ce jour par le ministère de l’Intérieur que 150 demandeurs d’asile seront transférés dans les prochains jours à Leoben dans les halls de l’ancien Baumax. Je demande dans ce contexte, pour la protection de notre population, que ces personnes aient à demeurer exclusivement sur le terrain de [l’ancien magasin] Baumax. Ces gens ont naturellement un destin terrible derrière eux en ce qu’ils ont dû fuir leur patrie et séjourner dans des camps de réfugiés. Ils doivent à présent être encore entravés dans leur liberté de mouvements – mais c’est actuellement le lot de toutes les Autrichiennes et tous les Autrichiens. […] »

    Les arrivées de migrants à Wildon (Styrie) et à Ossiach (Carinthie) ces derniers jours avaient donné lieu à des rumeurs alarmistes sur les réseaux sociaux.

    Autriche-Matin

    https://www.tvlibertes.com/actus/autriche-les-centres-de-demandeurs-dasile-se-remplissent-alors-que-le-pays-naccueille-officiellement-plus-de-migrants

  • La crise, elle arrive !

    SN 53 1 DE COUV.jpg

    Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale

    ÉDITORIAL DU N°53 (PRINTEMPS 2020) DE LA REVUE SYNTHÈSE NATIONALE

    La crise, voilà des années qu’on en parle, elle finira bien par arriver... « Vous êtes bien pessimistes » me direz-vous. Peut être, mais si c’est le cas, c’est qu’il y a de sérieuses raisons de l’être...

    En effet, la question que l’on peut légitimement se poser est « Combien de temps ce Système à la dérive peut-il encore tenir ? » car, d’année en année, de quinquennat en quinquennat, la situation ne cesse de se dégrader. Que ce soit dans le domaine économique, dans le domaine social, dans le domaine sociétal, dans le domaine identitaire et, bien sûr, dans le domaine politique... en fait, dans tous les domaines.

    Lire la suite

  • Violences conjugales : les femmes aussi… et entre elles !

    violences-femmes-702x475.png

    L’actuelle épidémie a au moins ceci de positif, qui tend à nous ramener à ces valeurs essentielles que sont solidarité nationale, dévouement et sens du devoir. Du coup, les jérémiades d’enfants gâtés paraissent être passées à l’arrière-plan : on ne parle plus guère de « théorie du genre », d’« intersectionnalité » et de « convergence des luttes ». Même Greta Thunberg semble avoir été, à son tour, confinée. Comme quoi le coronavirus n’a pas que du mauvais.

    Sandrine Bouchait, présidente de l’Union nationale des familles de féminicide, citée par Le Point de lundi dernier, de s’alarmer : « Être confiné, c’est déjà compliqué pour des gens qui s’entendent bien. Alors, pour les victimes de violences conjugales, elles vont vivre un véritable calvaire. » Pourtant, bonne nouvelle, Laure Penalvez, policière spécialisée en ce domaine, remarque, toujours selon la même source : « Depuis le début de la semaine, on a eu une petite augmentation, mais rien de vraiment significatif. » Si on ne peut même plus se fier à la sauvagerie consubstantielle au mâle blanc et hétérosexuel, voilà qui signifie bien que tout fout le camp.

    Lire la suite