Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'information nationaliste - Page 14

  • En France, les poussins sont mieux protégés que les enfants à naître

    p-230x180.png

    Le ministre de l’Agriculture promet « la fin du broyage des poussins » mâles pour 2022, via un projet de décret attendu « à la fin de l’été ». Julien Denormandie a déclaré :

    « Au 1er janvier 2022, tous les couvoirs de poules devront avoir installé ou avoir commandé des machines permettant de détecter le sexe des poussins dans l’œuf, avant éclosion ». « 2022 sera donc l’année de la fin du broyage et du gazage des poussins mâles en France »

    J’ignore quel est le lobby qui vend ces machines, mais il a bien réussi son affaire.

    Le broyage des poussins mâles après leur éclosion est effectué parce qu’ils ne pondront pas d’œufs et sont jugés trop chers à élever et peu rentables car moins fournis en viande.

    https://www.lesalonbeige.fr/en-france-les-poussins-sont-mieux-proteges-que-les-enfants-a-naitre/

  • Entretien – Marion Maréchal : “Le pass sanitaire traduit une dérive évidente de ceux qui détiennent le pouvoir”

    Marion Maréchal

    Pour l’ancienne députée et directrice de l’Issep, la mise en place du pass sanitaire préconisé par le gouvernement marque un point de bascule en France vers une société de défiance et de contrôle.

    Valeurs actuelles. L’allocution d’Emmanuel Macron annonçant la mise en place d’un pass sanitaire vous a fait réagir vivement. Que craignez-vous ?

    Marion Maréchal. Un véritable changement de société, où la norme n’est plus la liberté mais la contrainte, où la solidarité nationale s’efface au profit d’une société de défiance et de contrôle, où la culpabilisation et la délation sont devenues la norme dans les rapports sociaux. L’émergence d’une société de la suspicion divisée entre les “bons” et les “mauvais” citoyens où l’Etat, plutôt que d’apporter des réponses sur le plan hospitalier, industriel et technologique dans le cadre de la lutte contre l’épidémie, organise la relégation sociale et le licenciement massif des récalcitrants.

    Lire la suite

  • Voilà contre quoi Viktor Orban veut protéger les enfants

    affiches-2-russes-gay-propaganda-e1549881525705-230x180.jpg

    Olivier Bault a traduit pour Présent les paroles d’une chanson interprétée par le San Francisco Gay Men’s Chorus, une chorale d’hommes homosexuels de San Francisco, qui ne fait que dire ouvertement ce que veut le lobby LGBT. Ce que veulent les homosexualistes, c’est transformer la société et créer un homme nouveau. Extrait :

    […] Vous pensez que nous allons corrompre vos enfants

    Si notre agenda n’est pas tenu en respect

    C’est drôle, pour une fois vous avez raison

    Nous allons convertir vos enfants

    Cela se fait petit à petit

    Tranquillement et subtilement

    Et vous le remarquerez à peine […]

    https://www.lesalonbeige.fr/voila-contre-quoi-viktor-orban-veut-proteger-les-enfants/

  • Le voile islamique, signe visible de la transformation de la société française

    etrangers-musulmans-vivant-en-france-votent-islamiste-400x250.jpg.webp

    Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Lors de la convention de la droite à l’automne 2019, Éric Zemmour a fait quelques déclarations tonitruantes qui lui ont valu d’être condamné l’année suivante. Parmi celles-ci figure « l’islamisation de la rue ». Cette suite judiciaire a détourné l’attention d’un phénomène bien réel, que chacun peut pourtant constater : de plus en plus de femmes musulmanes portent le voile islamique et des tenues « ethniques ». Pour paraphraser Charles Péguy, en la matière comme dans d’autres, il faut autant essayer de voir ce que l’on voit que de dire ce que l’on voit, en tentant d’échapper aux foudres des ligues de vertu. Que nous dit ce phénomène sur l’évolution de la société française et la transformation de notre pays ?

    Lire la suite

  • Entre Barrès et Maurras

    Dans la continuité de la chronique publiée dans notre précédent numéro, nous revenons sur l'œuvre de Maurice Barrès (1962-1923), et plus particulièrement sur l'influence qu'il exerça sur Charles Maurras.

    Bon et mauvais tons

    Maurras admirait Barrés, qui le lui rendait bien. Leur amitié fut profonde. Nous en sommes les bénéficiaires. On peut aller jusqu'à dire que nous restons débiteurs de Barrés en ce qu'il contribua à ramener notre principal maître politique des égarements anarchiques de sa prime jeunesse parisienne.

    Lire la suite

  • Pass sanitaire : le début d’une révolution anti-Macron ? – JT du lundi 19 juillet 2021

    A la une de cette édition, retour sur la forte mobilisation contre le Pass sanitaire. Partout dans le pays, les Français sont descendus dans la rue pour manifester leur opposition au monde de discriminations et de contraintes voulu par Emmanuel Macron. TVLibertés était parmi les manifestants pour un reportage que vous ne verrez pas sur les chaînes du Système.

    Et puis également dans l’actualité, la dernière lettre apostolique du pape François. Elle remet en cause l’exercice de la liturgie traditionnelle.


    https://www.tvlibertes.com/pass-sanitaire-le-debut-dune-revolution-anti-macron-jt-du-lundi-19-juillet-2021

  • Pétain – De Gaulle : une autre vision de l’histoire (Colonel Michel Le Pargneux)

    Le commissaire colonel Michel Le Pargneux, né en 1927, a vécu l’Occupation et les durs combats de 1944 en Normandie. Il fit ensuite carrière dans l’armée de Terre : Tirailleurs marocains, Service des Affaires indigènes du Maroc, maintien de l’ordre dans l’Aurès, Service des Affaires algériennes où il connut de près le drame de l’abandon de la province. Il resta en Algérie jusqu’en 1963, bien après l’indépendance, avant de continuer son service en métropole.

    Lire la suite

  • Le sans-papiers sera mieux traité que le sans-vaccin

    diafoirus-768x342-1.jpg

    Lorsqu’un pouvoir érige la vaccination comme seule solution pour circonscrire la pandémie, épargner un certain nombre de victimes et, surtout, retrouver « la vie normale » avec l’hédonisme inscrit au cœur de notre civilisation actuelle, il use d’un argument efficace. Quand il brandit « en même temps » les peines qui frapperaient les récalcitrants au passeport sanitaire prouvant la vaccination, les amendes énormes que risqueraient les commerçants, les privations et discriminations qui toucheraient les non-vaccinés – les « sans- », en somme, comme on dit les « sans-papiers » -, il ne faut pas s’étonner que la majorité se précipite vers les centres de vaccination.

    Lire la suite