Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

élections - Page 8

  • Tarascon : Valérie Laupies a déposé sa liste de rassemblement des patriotes

    86794374_2727473480634010_6897834352026058752_n.jpg

  • Ces primaires américaines dont France Culture ne vous parlera pas…

    trump.png

    Je l’avoue, mon tempérament masochiste me pousse, à l’occasion, à écouter France Culture, le dimanche matin, en me rasant. L’émission appelée « Esprit du service public » voulait répondre, ce matin, à la térébrante question qui tient les Français en haleine : comment, aux USA, le parti démocrate peut-il empêcher les « quatre ans de malheur » supplémentaires pour « la planète » que constituerait la réélection de Trump, cet automne ?

    Lire la suite

  • Le Samedi Politique – Donald Trump : Vers un deuxième mandat ?

    Donald Trump est-il assuré de garder la Maison Blanche ? Avec une primaire démocrate très clivée qui peine à prendre, le président américain semble pour l’heure relativement apaisé.

    Après les deux premiers scrutins démocrates, Bernie Sanders semble favori de la primaire. Pour autant, le milliardaire et ancien maire de New York, Michael Bloomberg n’est pas encore entré dans la course. Avec un premier radicalement ancré et un second plus modéré, Donald Trump aurait tout à gagner avec une victoire de Bernie Sanders pour représenter les démocrates à l’élection générale.

    Le chemin est-il toutefois si tracé pour Donald Trump ?

    Gérald Olivier est journaliste et spécialiste des Etats-Unis. Il publie en mars « Sur la route de la Maison Blanche – Un dictionnaire des élections présidentielles américaines » (Ed. Picollec). Avec une grande clarté, il nous explique le déroulement de la primaire, les orientations des différents candidats et les chances de chacun. L’émission est aussi l’occasion de faire un bilan du premier mandat de Donald Trump sur sa politique intérieure comme au niveau international.

    En savoir plus sur la présidentielle américaine et Donald Trump en visionnant Politique & Eco n°194 – Evelyne Joslain : Donald Trump acte II

    https://www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-donald-trump-vers-un-deuxieme-mandat

  • Marine le Pen ne veut toujours pas entendre parler d’union des droites

    Marine le Pen ne veut toujours pas entendre parler d’union des droites

    Ce n’est pas parce que Marine Le Pen est venue soutenir le candidat ex-LR de Sète (Sébastien Pacull, ancien responsable Les Républicains de l’Hérault) dont les affiches le présentent comme le candidat de l’union des droites…que Marine Le Pen s’est convertie à l’union des droites. Certains s’étaient un peu emballés à le croire et avaient souligné une “révolution culturelle“.

    Il n’en est malheureusement rien comme le souligne, avec regret, Guillaume Bernard pour Boulevard Voltaire et pour Atlantico. Extraits :

    Quand j’ai vu tomber l’information samedi, en fin d’après-midi, j’ai pensé à une forme de pragmatisme de sa part. Le RN a des difficultés à constituer des listes parce qu’il est dans une situation un peu ambivalente. Il est à la fois l’un des principaux partis français, si on regarde les suffrages ; pourtant, il a très peu de militants, très peu d’élus et très peu de collaborateurs pouvant constituer les listes. Selon moi, par pragmatisme plus que par conviction, Marine Le Pen acceptait l’idée qu’il fallait essayer de trouver des alliés, et non pas absolument faire des ralliés ou des fusions-absorptions. Mais quelques heures après, elle a démenti avoir défendu l’idée de l’union des droites ou de l’unité de la droite. Par conséquent, il semble qu’elle s’enferme dans sa stratégie actuelle du ni droite ni gauche (…)

    Lire la suite

  • Le poisson pourrit toujours par la tête

    6a00d8341c715453ef0240a50d1b53200b-320wi.jpgL'écœurante, et passablement ridicule, affaire Griveaux, le montage répugnant qui l'entoure, et l'unanimité tant soit peu factice de sa condamnation, nous prouvent une fois de plus une réalité paradoxale. L'action des pires crapules et autres déchets de l'humanité peut en effet se retourner contre leurs inspirateurs.

    Coup de tonnerre, mais aussi coup double, en l'occurrence au sein de la Macronie en décrépitude : d'une part, la campagne électorale parisienne après avoir perdu un mauvais candidat, gagne une tête de liste improvisée, plan-plan mais bon genre, de nature à rassurer in extremis une partie des lecteurs du Figaro.

    Lire la suite

  • Sur Figaro Vox, Éric Zemmour: « Le passé de la droite française est l’avenir de la droite allemande .»

    La CDU est condamnée à mort et la montée de l’AfD, inexorable.

    Il est au moins un domaine où l’Allemagne a vingt ans de retard sur la France : la politique. L’épisode de Thuringe où des élus de la CDU ont accepté celles des populistes de l’AfD, provoquant un charivari médiatique et politique et la démission de la présidente de l’Union chrétienne démocrate, rappelle furieusement les élections régionales françaises de 1998

    Alors, quatre présidents de région de droite (RPR ou UDF) avaient accepté les voix du Front national pour être élus. Leurs noms sont largement oubliés aujourd’hui : Charles Millon, Jean-Pierre Soisson, Jacques Blanc et Charles Baur ; mais depuis, plus aucun membre de la droite, que ce soit sous le nom de l’UMP ou de LR, n’a osé les imiter. À l’époque, le président Jacques Chirac, celui du RPR, Philippe Séguin, et son numéro 2, Nicolas Sarkozy, étaient très fiers d’avoir expulsé les rebelles et fait respecter par les autres le «cordon sanitaire» entre la droite et «l’extrême droite».

    Lire la suite

  • Et la gagnante est : Agnès Buzyn ! La ficelle Griveaux n’est-elle pas un peu grosse ?

    chess-3325010_960_720-845x475.jpg

    Dimanche après-midi, 16 heures, la nouvelle tombe : après le retrait de , c’est , ministre de la Santé, qui a été désignée par LREM pour conduire la liste de la majorité présidentielle pour les municipales à Paris.

    Mounir Mahjoubi et Marlène Schiappa avaient été cités comme possibles recours, mais c’est très vite la solution Buzyn qui s’est imposée. Chacun des deux, avec ses limites, a servi de faire-valoir. Quant à l’intéressée, elle ne démentait pas. Et tout concourait à sa désignation : son profil d’universitaire et de médecin sied comme un gant à la sociologie parisienne et enlève à Cédric Villani une partie de sa singularité, son expérience ministérielle vaut celle de Dati et son profil de femme peut rivaliser avec celui d’Hidalgo.

    Lire la suite

  • Europe Écologie Les Verts, l’écologie politique à l’extrême gauche

    eelv-588x330.jpg

    Les prochaines élections municipales risquent de se traduire par une forte poussée du vote en faveur des candidats estampillés écologistes. De nombreuses listes qui se présentent ont verdi leur programme. Pourtant, à y regarder de près, l’écologie politique adopte de nombreuses causes qui sont loin de servir la défense de l’environnement. L’enfer est parfois pavé de bonnes intentions.

    Vous l’avez peut-être remarqué autour de vous, la défense de l’environnement, la réduction des déchets et la consommation locale sont des sujets omniprésents, particulièrement parmi les jeunes. Les médias multiplient les reportages à ce sujet et portent la défense de l’environnement au rang de cause nationale. L’époque semble favorable à l’écologie politique.

    Une analyse des positions d’Europe Écologie Les Verts (EELV) montre pourtant que ce parti incarne parfois bien mal la cause qu’il prétend servir. Sur certains thèmes, il se rallie aux propositions les plus radicales et hors sol de la gauche.

    Lire la suite

  • Élections municipales 2020 : l’insécurité reste la préoccupation première des Français, par Franck Deletraz

    Totalement déconnectés de la réalité et ignorants des problèmes quotidiens auxquels sont confrontés nos compatriotes, les grands médias et les « élites » de notre pays s’en étonnent, s’interrogent, et vont même pour certains jusqu’à en rire. Cependant, si la quasi-totalité des enquêtes d’opinion menées depuis des mois soulignent que la lutte contre l’insécurité arrive aujourd’hui largement en tête des préoccupations des Français, c’est bien parce que ceux-ci sont les premiers à subir chaque jour les terribles effets de l’explosion de la délinquance.

    Une constante dans les sondages

    Lire la suite

  • Elections, piège a c…

    a voté 2.jpg

    Par Jarente de Sénac

    L’affaire Griveaux, sur laquelle tout le Landerneau politique s’apitoie est l’expression d’un rien. Y-a-t-il quelque chose de plus que rien ? interrogeait le grand philosophe allemand Martin Heidegger. Oui, il y a Griveaux qui est moins que rien. C’est l’ectoplasme Serge July qui a finalement bien résumé la situation : « Griveaux est un con ». Pour la bonne raison que quand on est un homme politique ambitieux, et à l’heure des réseaux sociaux, on ne s’adonne pas à ce genre de plaisanterie, quand bien même est-on très fier d’exhiber un sexe érectile afin d’appâter une dame.

    Lire la suite