Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anti-national - Page 4

  • Le retour du racialisme – La revue de presse de Radio Courtoisie

    retour-racialisme-occident-revue-presse-radio-courtoisie-800x450.jpg.webp

    Par Michel Leblay et Laurent Artur du Plessis ♦ La revue de presse du Libre journal de Dominique Paoli sur Radio Courtoisie du 3 août 2020 porte sur le retour du racialisme en Occident.

    La mort de George Floyd à Minneapolis, le 25 mai 2020, lors de son interpellation par la police a déclenché, à travers les États-Unis, des manifestations à caractère racial, tournant pour plusieurs d’entre elles à l’émeute. Elles ont réuni des Noirs et des Blancs dont une part de ces derniers, les éléments violents, est liée aux mouvances d’extrême gauche. Ces manifestations ont eu leur écho en Europe, notamment en France. Rassemblant des groupes issus de l’immigration africaine et des mouvements d’extrême gauche, elles participent sous le prétexte de violences policières aux revendications dites racialistes. Ce terme apparu il y a quelques années au sein d’une intelligentsia de gauche vise à mettre en évidence des discriminations supposées que subiraient les populations d’origine immigrée (voir Le MondeLe retour du « racialisme », 20 juin 2019 « Les universalistes disent, et ils ont raison, que la “race” n’existe pas, mais certains groupes sont victimes de discrimination à l’emploi et au logement à cause de leurs caractéristiques ethniques ou physiques, souligne l’anthropologue Jean-Loup Amselle).

    Lire la suite

  • Jean-Frédéric Poisson: “Le discours antichristianiste est beaucoup plus volumineux que le discours de la haine et de l’agressivité à l’égard de l’islam”

    Jean-Frédéric Poisson: “Le discours antichristianiste est beaucoup plus volumineux que le discours de la haine et de l’agressivité à l’égard de l’islam”

    Extraits de l’interview accordée par Jean-Frédéric Poisson à Sputnik à propos des actes de dégradation du patrimoine français (vandalisation des statues, incendies dans les églises) :

    Nous sommes condamnés à traiter le problème par la racine: par l’éducation et par le retour dans les salles de classe de l’école primaire à un juste enseignement sur ce que qu’est le phénomène religieux, à quoi ça sert, pourquoi il faut respecter l’église, le monument aux morts, les statues, notre histoire en général

    Contrairement à ce qu’on veut nous faire croire, le discours antichristianiste est beaucoup plus volumineux que le discours de la haine et de l’agressivité à l’égard de l’islam. Tous simplement, parce que le christianisme est encore dominant.

    Lire la suite

  • Christophe Girard est parti : il a bien fait !

    6a00d8341c86dd53ef0263ec2b4769200c-800wi

    Lorsque la polémique et l'indignation concernant Gabriel Matzneff (GM) battaient leur plein, avec la révélation de ceux qui avaient soutenu un auteur, une oeuvre et des journaux intimes se flattant sans vergogne d'actes criminels à l'encontre de très jeunes enfants, l'hésitation n'était pas de mise et la cause était juste : il fallait dénoncer cette honte et la complaisance du milieu culturel et littéraire à cet égard.

    Je n'en suis que plus à l'aise pour dire que trop c'est trop.

    Surtout quand de près ou de loin, Christophe Girard, apprécié par la maire de Paris dans le secteur culturel dont elle lui avait confié la charge, n'avait pas eu la moindre chose à se reprocher dans la gestion de l'affaire Matzneff ou dans ses propos à son sujet.

    À la demande de Pierre Bergé, il avait octroyé une aide à l'écrivain et il avait déjeuné trois fois avec lui, sans en être l'ami a-t-il précisé, contrairement à l'affirmation de GM, ce qui n'est pas encore interdit, que je sache, en France ! En faisant régler par la mairie trois notes de fais. Quel scandale !

    Lire la suite

  • Fin programmée des chaudières au fioul : la « France périphérique » encore pénalisée

    « À partir du 1er janvier 2022, il sera interdit, pour des raisons écologiques, de poser une nouvelle chaudière au fioul (4 millions de logements en sont actuellement équipés, principalement dans la « France périphérique ») et au charbon (il n’y en a presque plus, tant les contraintes sont importantes).

    Les ménages pourront, après cette date, faire réparer leur chaudière au fioul, changer des pièces, voire effectuer quelques travaux, mais lorsqu’elle sera définitivement en panne, ils devront se tourner vers des modes de chauffage plus « écologiques ». En 2035, il ne devrait rester que quelques ancêtres particulièrement robustes.

    Lire la suite

  • Immigration : Le Monde et les merveilleuses histoires des « hébergeurs citoyens »

    Ce sont des histoires magnifiques que Le Monde a collectées.De belles histoires « christiques » comme on nous en racontait au catéchisme.
    D’ailleurs, c’est bien de catéchisme qu’il s’agit ici.
    Le « quotidien du soir » – formule jusqu’ici consacrée qu’on pourrait remplacer par « le quotidien de la bonne conscience » – nous apporte une série d’émouvants témoignages.
    Ceux de gens « touchés par le sort de jeunes réfugiés contraints de dormir dans la rue » ; ce ne sont pourtant que « des citoyens ordinaires [qui] leur ouvrent la porte de leur domicile ».
    On les appelle les « hébergeurs citoyens ».
    Il y en a une jolie collection, dans les pages du Monde, de ces gens touchés par la misère qui s’étale sur nos trottoirs.
    Ils s’appellent Pascale et Bertrand, Marie et Stéphane, Valérie et Laurent, Georges, Béatrice, puis Olivia et Émilie.

    Lire la suite

  • La France prête pour l’infanticide

    La France prête pour l’infanticide

    Tuer un nouveau né un jour après la naissance c’est un infanticide, mais le tuer un jour avant l’accouchement c’est une « avancée sociétale »… Cet amendement au projet de loi bioéthique a été adopté à l’extrême fin de la session parlementaire, sans débat. Il élargit à la « détresse psycho-sociale » le champ de l’interruption médicale de grossesse (IMG), laquelle peut avoir lieu jusqu’au terme. Jusqu’aux 9 mois. La prochaine étape sera la légalisation de l’avortement postnatal, que l’on appelle infanticide. Mais rassurez-vous, ce sera encadré par la loi : jusqu’à X semaines après la naissance…

    Alliance VITA dénonce un cavalier législatif sur l’avortement :

    Alliance VITA dénonce la disposition adoptée à la sauvette en pleine nuit à la fin de l’examen du projet de loi bioéthique qui fait exploser l’encadrement de l’avortement en ajoutant le critère invérifiable de « détresse psychosociale » pour recourir à l’interruption médicale de grossesse (IMG), jusqu’au terme de la grossesse.

    Lire la suite

  • Face à l’ensauvagement : de l’indignation à la conversion

    voiture-brulee-2.png

    Le terme «  » est controversé. Il dérange les bien-pensants, dont notre nouvel apprenti ministre de la Justice, encore tout émoustillé par sa nomination inattendue qui l’a amené à renier sa parole publique de ne jamais accepter ce poste ministériel. Le mot ne date, pourtant, pas de la multiplication récente des actes exutoires de barbarie perpétrés par des factions de frustrés et d’illuminés sur des innocents et des monuments.

    En 2005, la philosophe et politologue Thérèse Delpech (1948-2012) signait, avec L’Ensauvagement – le retour de la barbarie au XXIe siècle, un essai lucide et prospectif, à l’horizon 2025, qui se révèle prophétique. Traitant de l’ensauvagement des relations internationales depuis 1905 et de ses débordements dans les sociétés – on y est –, il pose en filigrane la question, plus que jamais d’actualité, de savoir quelles idées méritent encore que nos « sociétés post-héroïques » prennent des risques pour les défendre.

    Lire la suite

  • Argenteuil, terre salafiste : « Cette commune du Val-d’Oise est devenue une place forte des réseaux islamistes grâce à la complaisance des élus locaux »

     
  • L’Assemblée nationale ouvre la voie à l’esclavage moderne

    L’Assemblée nationale ouvre la voie à l’esclavage moderne

    Communiqué de La Manif Pour Tous :

    Le vote en 2e lecture du projet de loi de bioéthique à l’Assemblée nationale illustre l’amateurisme du gouvernement et la légèreté de sa majorité parlementaire. Malgré la nature du texte et les demandes répétées de l’opposition, la majorité s’est obstinée à refuser un votre solennel pour clore cette seconde lecture, confirmant ainsi sa volonté de passer en catimini que un texte toujours aussi clivant.

    Lire la suite