Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Bistro Libertés avec Philippe David : La République sans partis

     

    Pour ce premier numéro de l’année 2020, Martial Bild et les sociétaires reçoivent Philippe David, journaliste à Sud Radio. Au programme des débats :

    Faut-il brûler Matzneff en place publique ?

    L’affaire Matzneff secoue le monde intellectuel français qui, pendant des décennies, a considéré qu’il fallait prudemment dissocier littérature et morale.
    Mais le scandale emporte tout sur son passage. Dès lors, faut-il brûler Matzneff en place publique ? Ou plus encore, ouvrir le « procès de Nuremberg » de la pédophilie ?

    2020 : La République sans partis

    Les partis sont inexistants dans le débat sur la réforme des retraites tant dans la rue que dans les assemblées…
    Ils sont incapables d’intéresser les Français aux enjeux des Municipales…
    Les partis politiques se rabougrissent, se fissurent, explosent puis disparaissent.
    De Gaulle combattait les partis qui ne « pouvaient pas gouverner le pays ». 60 ans plus tard, les faits lui donnent-ils raison ?

    https://www.tvlibertes.com/bistro-libertes-avec-philippe-david-la-republique-sans-partis

  • Cette gauche qui s'inquiète à son tour de la loi de bioéthique

    bastié.jpg

    Par Eugénie Bastié

    Dans une actualité dominée depuis plus d'un mois et demi par la réforme des retraites, la loi de bioéthique, actuellement en débat au Sénat, passe au second plan. Pourtant, elle soulève des enjeux autrement plus vertigineux que l'âge de départ des cheminots ou la capacité réformatrice du président de la République, comme celui de la filiation ou de la définition de l'humain. La légèreté - voire le ricanement satisfait quand il s'agit de moquer les foules des opposants - qui accompagne cette mutation majeure des fondamentaux de la bioéthique française a de quoi inquiéter sur la qualité du débat public.

    Lire la suite

  • KATYN : SE SOUVENIR (DVD)

    C'est à un travail particulièrement sensible et au combien nécessaire auquel s'est attelé le réalisateur polonais Andrzej Wajda. Décrire enfin le massacre d'une nation et de son élite, l'ignominie du mensonge historique et la ferveur patriotique d'un peuple. Un travail historique doublé d'un hommage rendu à son père officier, exécuté à Katyn.

    Prendre un tel parti n'est pas sans risque tant une telle approche de l'histoire est une véritable brèche dans la longue litanie des contrevérités distillées par le camp des vainqueurs. Le meilleur des accueils semblait devoir être réservé à ce film en France, nation autrefois amie de la Pologne, s'agissant d'un réalisateur déjà couronné d'une Palme d'or, de deux César et d'un Oscar d'honneur. C'est l'omerta qui fut au rendez-vous. Après une reconnaissance tardive dans les années 90 par les autorités russes de la « paternité » communiste de ce massacre, seules quelques dizaines de salles auront eu le courage de projeter ce film historique alors qu'un oscar du meilleur film étranger lui était décerné outre-Atlantique. Pendant près de 130 ans, la Pologne vécut sous la triple domination russe, prussienne et autrichienne avant que le traité de Versailles ne rétablisse son indépendance.

    Lire la suite

  • L’union des droites est l’évidence même… mais doit se faire contre les partis politiques

    L’union des droites est l’évidence même… mais doit se faire contre les partis politiques

    Robert Ménard est venu soutenir l’ex-patron des Républicains de l’Hérault, Sébastien Pacull, qui a pris la tête d’une liste d’union des droites soutenue par le Rassemblement national (RN) pour les municipales à Sète :

    Grâce à Sébastien, c’est un rêve qui se réalise“, a déclaré M. Ménard lors d’un meeting aux côtés de M. Pacull, candidat à la mairie de Sète. “L’union des droites” est “l’évidence même, mais ça doit se faire contre les partis politiques“, a estimé M. Ménard, élu à la mairie de Béziers en 2014 avec le soutien du Front national (…)

    M. Ménard a raillé les déclarations du président des Républicains Christian Jacob parlant d’un “épiphénomène” à propos du départ de militants et élus LR vers des listes RN ou soutenues par ce parti comme à Nîmes, Vauvert (Gard) ou Lunel (Hérault). “Depuis six ans que je dirige Béziers, plus personne aujourd’hui ne me dit que c’est le fascisme qui dirige (…)  Plus personne ne peut dire que quand on est soutenu par le RN, on marche dans les rues…la main levée en chemise brune” (…)

    Devant quelque 300 militants, M. Pacull a salué le soutien du maire de Béziers, un “modèle”, dont la réussite est selon lui “exemplaire”. “Des ordres je n’en prends de personne” mais “les conseils éclairés je les écoute“, a dit ce gestionnaire de patrimoine âgé de 45 ans, se présentant comme “un homme de droite qui ne pactise pas avec la Macronie“. “J’assume que ces gens-là me soutiennent”, a-t-il ajouté à propos du RN (…)

    https://www.lesalonbeige.fr/lunion-des-droites-est-levidence-meme-doit-se-faire-contre-les-partis-politiques/

  • Le combat militant de nos amis du GAR : Justice sociale, Monarchie royale".

    Un graffiti royaliste aperçu il y a quelques jours en plein Paris (GAR = Groupe d'Action Royaliste). En quatre mots, voici résumé notre combat militant : Justice sociale, Monarchie royale". Si l'on veut la justice sociale, ce n'est pas la République et ses féodalités financières et économiques que l'on doit soutenir mais une Monarchie royale qui, arbitre actif de la scène politique française, peut permettre d'assurer une véritable prise en compte des intérêts de tous, et non seulement des entreprises ou des actionnaires.

    Nos publications sur la toile, nos vidéos, nos bulletins montrent, l'un après l'autre, la nécessité d'une Monarchie royale qui, sans être un régime "pur et parfait", reste le meilleur moyen politique de garantir l'équilibre social et d'impulser une organisation corporative susceptible, par exemple, de permettre une meilleure organisation du système des retraites par la création de nouvelles caisses autonomes de retraite pour les professions qui n'en ont pas encore et par le soutien et la promotion de celles qui existent déjà, dans le respect des particularités de chaque métier.

    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2020/01/21/le-combat-militant-de-nos-amis-du-gar-justice-sociale-monarc-6206248.html#more

  • Ivan Rioufol : « Les traîtres ont abandonné la France aux minorités et à l’islam conquérant »

    « A la source du malheur français, il y a des traîtres français qui portent des prénoms français ». C’est Ivan Rioufol qui l’affirme, dans son dernier livre Les Traîtres, paru aux éditions Pierre-Guillaume de Roux.
    « Cela fait quarante ans et plus qu’ils abusent de la confiance des électeurs, mentent sur les réalités de la société, saccagent la nation fragile. Faudrait-il se résoudre à regarder la France se désintégrer, sans que les vandales soient inquiétés ? L’heure des comptes a sonné pour les maltraitants de la France millénaire » explique le journaliste et éditorialiste au Figaro, qui en appelle à la justice pour condamner ceux qui ont trahi.

    Lire la suite

  • Pierre Martinet (ex-DGSE) : « On ne fait rien pour stopper l’idéologie islamiste » (Vidéo)

     

    Depuis 2014, 16 agents des services de renseignement ont été écartés pour risque de radicalisation. «L’arbre qui cache la forêt», déplore l’ancien agent de la DGSE Pierre Martinet pour qui l’adhésion au projet islamiste peut se retrouver dans n’importe quel service. Il regrette l’aveuglement des gouvernements successifs qui n’ont pas voulu «voir que la société française était déjà imprégnée par cette idéologie».

    RT

    https://www.tvlibertes.com/actus/pierre-martinet-ex-dgse-on-ne-fait-rien-pour-stopper-lideologie-islamiste-video

  • Guerre commerciale. La France recule, l'Europe se couche

    je-n-ai-pas-attendu.jpg

    L'avis de Jean-François Touzé
    En annonçant la mise en place d'un "cadre global commun" transatlantique destiné à éviter la guerre commerciale qui menace entre la France et l'Europe d'une part, les Etats-Unis de l'autre, le ministre de l'Economie, Bruno Lemaire tente maladroitement de dissimuler la réalité d'une piteuse reddition en rase campagne.
    Menacée de rétorsions sur ses exportations, en particulier viticoles, si elle persistait à vouloir appliquer une taxe spécifique sur les géants du numérique désormais connus sous l'acronyme GAFA, la France recule une fois de plus, tout comme l'Allemagne, soucieuse de préserver les intérêts de son industrie automobile, et l'Union européenne cèdent aux ordres venus de Washington de cesser tout échange et toute coopération économique avec l'Iran.
    La France, cet appendice américain... L'UE ce ventre mou du mondialisme.
    Seul un changement de régime permettra à la France de s'extraire de la soumission. Seul le succès des forces nationales de chacun de ses États permettra à l'Europe de sortir de la vassalité et de l'impuissance.
  • Mila, 16 ans, menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam, poursuivie pour provocation à la haine ?

    Mila, 16 ans, menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam, poursuivie pour provocation à la haine ?

    Dans une vidéo tournée en direct samedi 18 janvier sur les réseaux sociaux, Mila, 16 ans, se filme en train de chanter. Elle se fait alors draguer ouvertement. La jeune fille repousse les avances et se fait insulter. Traitée de raciste, Mila s’emporte et critique la religion du jeune homme :

    “Je déteste la religion, le Coran, il n’y a que de la haine là-dedans”.

    En quelques heures, sa vidéo fait le tour des réseaux sociaux et déclenche un déferlement de haine. La jeune fille, scolarisée en seconde dans le nord de l’Isère, reçoit des milliers de menaces de mort et de viol. Son adresse et le nom de son établissement sont dévoilés. 

    Depuis lundi 20 janvier, Mila ne va plus au lycée. Elle a porté plainte et le parquet de Vienne a lancé une enquête. Marlène Schiappa brille par son silence.

    Mais pas seulement

    La justice a décider d’investiguer sur les propos de Mila, qu’elle estime être de l’« incitation à la haine raciale ».

    Et contre la “chanson” de France inter qui insulte les chrétiens ?